• Le fonds

Dossier Sommaires et éditos des dossiers

Sur notre boutique en ligne, vous trouverez de plus "Géochronique" :

 

Dans cette rubrique, vous ne pouvez télécharger que le sommaire et un extrait de page du dossier principal. Si vous êtes abonnés à la revue en format PDF, vous devez vous connecter sur le site en cliquant ici et l'accès à l'intégralité des numéros se trouve dans l'espace Adhérent.

Documents

pdf Géochronique 085, Mars 2003 - Stockage souterrain Populaires

1747 téléchargements

Géochronique 85


Stocker, c'est mettre à l'abri pour une certaine durée toute sorte de biens ou de produits, toujours avec l'intention de les reprendre plus tard. Lorsqu'il est souterrain, le stockage est un client du sous-sol, donc du milieu géologique ; c'est pourquoi Géochronique a retenu l'idée de consacrer un dossier aux stockages souterrains. Comme pour bien d'autres dossiers, la matière s'est révélée tellement abondante et diversifiée qu'il a fallu limiter les ambitions, au risque de repousser certaines contributions. [...]

Dossier coordonné par P. Duffaut et R. André-Jehan

 

Acheter ce numéro en ligne : version papier - version électronique (pdf)

pdf Géochronique 084, Décembre 2002 - L'Évolution Populaires

1683 téléchargements

Géochronique 84

L'Évolution : sujet difficile à aborder car d'approches à la fois philosophique et naturaliste, concernant deux disciplines recourant à des langages différents.
Une multitude d'ouvrages sont consacrés aux théories de l'Évolution. Pour ce dossier nous avons choisi, d'évoquer, le plus simplement possible, celles auxquelles il est habituellement fait référence.
Nous nous sommes concentrés sur les hypothèses relatives aux origines de la vie car la notion d'évolution, telle que nous l'envisageons, concerne le monde vivant, c'est-à-dire l'ensemble des transformations successives qu'ont subies les êtres vivants dans la durée des temps géologiques. C'est à des paléontologistes que nous avons demandé quelques exemples significatifs, des trilobites au primate Homo, sans négliger cependant l'apport de la génétique.

Depuis son apparition, la notion d'Evolution biologique n'est pas restée figée dans le carcan d'une définition ou d'une école : elle a ... évolué, c'est-à-dire subi une série de transformations successives. Des théories se sont succédé, contradictoires (et concurrentes) ou complémentaires : lamarckisme (début du XIXe s.) contré par le darwinisme (milieu du XIXe s.), et leurs enrichissements respectifs néolamarckisme et néodarwinisme (fin du XIXe s)., mutationisme (première moitié du XXe s.), théorie synthétique enfin (milieu du XXe s.) que n'a, jusqu'à présent, détrônée aucune explication ou conception nouvelle.
Une certitude intangible demeure : l'Evolution de tout être vivant est étroitement dépendante des conditions climatiques, physico-chimiques et biologiques du milieu dans lequel il naît, se reproduit et disparaît, que ce soit dans le cadre de sa « niche écologique » ou à l'échelle globale de la géotectonique.

La coordination de ce dossier a été assurée par J. GAUDANT et D. PAJAUD.

 

Acheter ce numéro en ligne : version papier - version électronique (pdf)