• Le fonds

M. Durand-Delga(Gaillac, Tarn, 18 mai 1923 – Fontainebleau, Seine-et-Marne, 19 août 2012)
Professeur de Géologie générale à la Faculté des sciences de Paris (1963-1970), puis à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI) (1971-1972)
Professeur de Géologie méditerranéenne à l’Université Paul Sabatier de Toulouse (1972-1985)
Correspondant de l’Académie des sciences (1980)
Prix Prestwich (1972)
Prix Wegmann (2004)

Président en 1975

Après des études supérieures à la Faculté des sciences de Toulouse où il prépara sa licence (1940-1943), Michel Durand-Delga participa comme engagé volontaire aux combats pour la libération de notre pays (1943-1945).

Il fut brièvement préparateur au Collège de France avant d’être nommé chef de travaux à l’Institut national agronomique (1947-1958). C’est alors qu’il réalisa l Étude géologique de la chaîne numidique (Algérie) qu’il soutint en thèse (1955). Dès lors, il voua l’essentiel de ses recherches à la Méditerranée occidentale et notamment à l’arc de Gibraltar. Il entraîna en Espagne, dans le Rif marocain et en Algérie un certain nombre de jeunes géologues qui y préparèrent leur thèse. À la mort de son maître, c’est lui qui coordonna les deux tomes du Livre à la mémoire de Paul Fallot (1960-1963). Il dirigea ensuite la rédaction du Guide géologique régional sur la Corse (1978).

Pendant sa retraite, il ajouta à son activité géologique un intérêt marqué pour l’histoire de la géologie comme en témoignent un dossier très important sur L’affaire Deprat (1990), un ouvrage écrit en collaboration, consacré à Jules Marcou précurseur français de la géologie nord-américaine (2002), ainsi qu’un Marcel Bertrand, génie de la tectonique (2010).

J. GAUDANT