• Le fonds

boillot g(né le 15 mai 1934 à Colmar)
Professeur de géologie à la faculté des sciences de Rennes (1967-1974)
Professeur de géologie à l’université Pierre et Marie Curie (Paris 6) (1974-2000)
Prix Bourcart (1980)
Prix Gaudry (2001)

Président en 1995-1996

Gilbert Boillot a suivi ses études secondaires à Aix-en-Provence, avant de préparer au lycée Chaptal de Paris l’ENS de Saint-Cloud où il entra en 1953. Agrégé en 1957, il commence sa carrière (1957-1967) au laboratoire de géologie dynamique de la Sorbonne. Sa thèse de doctorat (1964), dirigée par Jacques Bourcart, porte sur la Géologie de la Manche occidentale. Nommé en 1967 professeur à Rennes, il revient à Paris en 1974 dans le laboratoire qu’il a quitté sept ans plus tôt. En 1978, il est affecté à la station marine de Villefranche, annexe de l’université Pierre et Marie Curie, d’où il dirige jusqu’en 1988 le Groupe d’étude de la marge continentale qu’il a créé en 1975. Enfin, il réunit en 1996 les équipes de recherche de la région niçoises dans le laboratoire Géosciences Azur.

Gilbert Boillot et son groupe ont établi la première carte géologique au 1/1 000 000 de la plateforme continentale atlantique bordant la France, l’Espagne et le Portugal. En explorant la marge nord-espagnole, ils y ont découvert le prolongement submergé des Pyrénées, ce qui leur a permis d’interpréter la structure du segment émergé de la chaîne comme le produit de la collision et l’inversion tectonique des marges continentales ibérique et européenne.
La découverte en 1981 de serpentinites au pied de la marge de Galice (Espagne), puis l’accès aux forages océaniques du programme ODP, conduisirent Gilbert Boillot et ses collaborateurs à analyser le rôle des détachements lithosphériques dans la mise à l’affleurement sous-marin du manteau, et, de là, au concept d’accrétion tectonique aux dorsales océaniques lentes. 

Gilbert Boillot est l’auteur de plusieurs ouvrages : Géologie des marges continentales (1979, deux fois réédité et traduit en anglais, en espagnol, en russe et en chinois) ; Les marges continentales actuelles et fossiles autour de la France (1984, en collaboration avec L. Montadert, M. Lemoine et B. Biju-Duval) ; Introduction à la géologie : la dynamique de la lithosphère (1996, en collaboration avec J. Boutler, puis avec Ph. Huchon et Y. Lagabrielle, trois fois réédité) ; La déchirure continentale et l’ouverture océanique : géologie des marges passives (1998, en collaboration avec C. Coulon).

J. GAUDANT