• Le fonds

Pierre Pruvost(Raismes, Nord, 1er août 1890 - Paris, 5 juin 1967)
Professeur de géologie à la faculté des sciences de Lille (1926-1950), puis à la faculté des sciences de Paris (1950-1961)
Prix Gosselet, 1921
Prix Gaudry, 1956
Membre de l’Académie des sciences, 1954

Président en 1948

Élève de Charles Barrois, Pierre Pruvost prépara sa licence ès sciences à la faculté des sciences de Lille où il soutint en 1918 une thèse de paléontologie intitulée Introduction à l'étude du bassin houiller du Nord et du Pas-de-Calais ; la faune continentale du terrain houiller du Nord de la France, ce qui lui valut d’être bientôt nommé maître de conférences puis, en 1922, professeur de géologie appliquée. En 1926, alors qu’il n’était âgé que de 36 ans, il succéda à Charles Barrois dans la chaire de géologie et minéralogie de la faculté des sciences de Lille. Il dirigea en outre pendant près de vingt ans l’institut de la houille de Lille, s’intéressant alors, non seulement au bassin houiller du Nord de la France, mais aussi à celui de la Sarre et de la Lorraine, ainsi qu’au bassin de la Loire. Parallèlement, il poursuivit également les travaux de Charles Barrois sur les terrains anciens du Massif armoricain.

Lorsque Pierre Pruvost arriva à la Sorbonne en 1950, c’est donc un géologue respecté qui prit possession d’une chaire qui commençait à crouler sous des effectifs pléthoriques d’étudiants qui s’entassaient dans des amphithéâtres surchargés. Son œuvre scientifique était alors pour l’essentiel achevée. Elle est dominée par de très nombreux travaux, principalement consacrés aux trois principaux bassins houillers français, dans lesquels il souligna l’importance des variations latérales de faciès. On y remarque également des études détaillées du Massif armoricain. Outre sa thèse de doctorat, ses œuvres les plus marquantes sont un article de synthèse intitulé Sédimentation et Subsidence (1930), dans lequel il introduisit en France le concept de subsidence, et sa Description géologique détaillée du bassin houiller de la Sarre et de la Lorraine (1934).

J. GAUDANT