• Le fonds

François Ellenberger(Lealui [Zambie], 5 mai 1915-Bures-sur-Yvette, Essonne, 11 janvier 2000)
Professeur de géologie structurale à la faculté des sciences de Paris,
puis à l’université Paris-Sud (1962-1984)
Prix Viquesnel, 1960
Prix Wegmann, 1984

Président en 1972

Fils d’un pasteur missionnaire en Afrique australe, François Ellenberger fit ses études secondaires à l’Institut Jean Calvin de Montauban et prépara sa licence ès sciences naturelles à la faculté des sciences de Toulouse, avant d’entrer en 1935 à l’École normale supérieure (Ulm) où il obtint l’agrégation deux ans plus tard. Il résilia ensuite son sursis, ce qui lui valut de ne retrouver la vie civile que huit ans plus tard, après avoir été prisonnier de guerre pendant cinq ans dans un Oflag d’Autriche.

Une fois libéré, François Ellenberger fut nommé en 1945 agrégé préparateur de géologie à l’École normale supérieure puis entra en 1951 comme attaché de recherche au CNRS, ce qui lui permit de préparer sa thèse de doctorat consacrée à l’Étude géologique du pays de Vanoise, qu’il soutint en 1954.

Promu maître de recherche en 1956, il fut nommé l’année suivante maître de conférences à la faculté des sciences de Paris, puis professeur de géologie structurale en 1962, avant de gagner le centre universitaire d’Orsay nouvellement créé. De 1968 à 1976, il dirigea en Scandinavie la RCP (Recherche coopérative sur Programme) Socle et Calédonides.

Dès 1972, François Ellenberger entreprit des recherches sur l’histoire de la géologie, avant de créer en 1976 le Comité français d’Histoire de la Géologie (COFRHIGEO) et de publier une Histoire de la Géologie en deux tomes (1988 et 1994).

J. GAUDANT