• Le fonds

Thèse : quel devenir des systèmes d'endiguement maritimes et fluviaux en France ?

Secteur d'activité : Recherche et enseignement

Employeur : CNRS

Localisation : Meudon

Description :

La thèse accompagne le programme de recherches DIGUES (Quelles transitions des systèmes d'endiguement maritimes et fluviaux au XXIe siècle en France, entre usages, paysage, nature et protection ?), qui sera financé par l'Agence Nationale de la Recherche de 2019 à 2022. Le contexte scientifique et les orientations du programme DIGUES sont les suivantes : la France est à un tournant des relations que la société entretient avec ses digues maritimes et fluviales sur un linéaire de 9000 km. Longtemps considérée comme un objet technique de défense contre les eaux, la digue est aujourd'hui perçue selon un paradigme incorporant aussi les usages, la nature et le paysage. A partir de 2018, les collectivités locales prendront en charge la compétence de protection contre les inondations. Accompagner les acteurs locaux dans ce contexte changeant revient à entrecroiser de multiples enjeux et à réfléchir à des orientations variées de gestion des digues, parfois nouvelles en France, oscillant entre fermeture et ouverture, rehaussement et abaissement, artificialisation et renaturation. Cela oblige à considérer l'ensemble du système d'endiguement, i.e. la digue et le territoire endigué qu'elle protège. Le programme vise à établir des propositions nouvelles relatives au devenir des digues et à évaluer les conditions de faisabilité et d'acceptabilité de ces propositions. Celles-ci pourront prendre diverses orientations, souvent combinables, dans les domaines de la défense dure ou douce contre les eaux, de la gestion de la végétation, de la fréquentation et de la patrimonialisation. Ces propositions et leurs conditions seront livrées sous forme de scénarios de transition des systèmes d'endiguement. À partir, dans un premier temps, de scénarios situés construits en milieu fluvial (Loire, Marais Poitevin, Seine & Marne) et côtier (Dives, Veys, Authie), seront construits, dans un second temps, des scénarios génériques et reproductibles, au moyen de méthodes interdisciplinaires d'étude et de facilitation, mais aussi d'une collaboration avec les acteurs locaux et d'échanges de bonnes pratiques avec des ingénieurs anglais et zélandais. Un 3e objectif du programme DIGUES consistera à tester des outils aidant à construire les scénarios : le jeu de rôle, la médiation paysagère, la comparaison et l'histoire. En termes de résultats, l'équipe sera en mesure, in fine, de caractériser les trajectoires possibles des systèmes d'endiguement et d'évaluer leur degré d'acceptabilité en fonction des types de population et de milieux, des enjeux concernés, des orientations possibles et de méthodes de facilitation.

OBJECTIFS DE LA THÈSE :
Dans ce cadre scientifique précis, impliquant une vingtaine de chercheurs et 6 laboratoires, le candidat devra prendre en charge 4 des sites endigués du programme, en milieu fluvial (Jargeau et Uxeloup sur la Loire) et littoral (baie des Veys et basse-Dives). Outre un diagnostic fin et comparatif de la situation environnementale, paysagère, sociale et politique des quatre systèmes d'endiguement, il devra construire des scénarios multicritères d'évolution pour chacun d'eux, afin d'aider le collectif à aller vers des scénarios génériques. De ce fait, le doctorant devra aussi mesurer la faisabilité et l'acceptabilité des scénarios proposés. Il participera également aux actions de communication/sensibilisation prévues dans le site ligérien de Jargeau, à l'enquête multi-sites sur les perceptions et représentations des digues et de leur devenir et, si possible, à la mise en œuvre d'un jeu de rôles dans l'un des sites littoraux.

ACTIVITÉS DURANT LA THÈSE :
Travail de réflexion, d'écriture, de traitement de données et de cartographie au laboratoire (UMR LGP), doublé d'enquêtes sur le terrain, dans quatre sites d'étude en France métropolitaine : Jargeau et Uxeloup le long de la Loire, baie des Veys et bas-marais de la Dives, en Normandie.

Profil :

DISCIPLINE SOUHAITÉE : discipline des sciences humaines et sociales. De préférence : géographie, études environnementales, sociologie de l'environnement ou sciences politiques.

COMPÉTENCES ATTENDUES :
- Diplôme de master 2 en sciences humaines et sociales.
- Expérience en recherche de niveau master dans le domaine des sciences humaines et sociales.
- Parfaite maîtrise de la langue française, tant à l'écrit qu'à l'oral : niveau C2.
- Capacité à communiquer en anglais à des colloques scientifiques internationaux et à rédiger des articles scientifiques en anglais.
- Capacité à dialoguer et interagir avec une équipe de 20 chercheurs, de disciplines différentes.
- Capacité à dialoguer et interagir avec les acteurs du territoire.
- Connaissances générales sur les marais littoraux, les milieux fluviaux, les systèmes d'endiguement français et la nouvelle compétence GEMAPI imposée aux communes.
- Connaissance approfondie des techniques d'enquêtes qualitatives et/ou quantitatives. Expérience de l'enquête qualitative et/ou qunatitative sur le terrain.
- La connaissance de certains des sites d'étude de la thèse serait un plus.
- Une première approche des jeux de rôles serait un plus.

DEROULEMENT : les candidats doivent faire parvenir (télécharger) un CV, une lettre de motivation et un exemple de mémoire personnel de recherche (ou équivalent) au plus tard le 30 octobre. Les candidats devront également déposer un dossier d'inscription en ligne à l'École doctorale de Géographie de Paris avant le 31 Octobre 2018 (pour plus de détails, prendre contact avec le laboratoire). A l'issue de l'examen des dossiers, une audition sera organisée avec certains candidats, dans la première quinzaine de Novembre. L'audition durera a priori une quarantaine de minutes : 20 min de présentation suivies de 20 min de questions. Elle permettra aux candidats retenus en première phase de présenter la façon dont ils envisagent de traiter le sujet de thèse. Après l'audition, le candidat retenu devra s'inscrire administrativement à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne avant le 30 Novembre 2018.

lien : https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR8591-FRALAV1-001/Default.aspx

Thèse : “Structural characterisation of Variscan reservoir outcrop analogues...

Secteur d'activité : recherche et enseignement

Employeur : UniLaSalle

Localisation : Beauvais

Description :

You will work on the “Structural characterisation of Variscan reservoir outcrop analogues using digital data capture and analysis” to contribute to the Variscan geothermal reservoir modelling in granitic and metamorphic rocks, which is part of the H2020 project “Multidisciplinary and multi-context demonstration of EGS exploration and Exploitation Techniques and potentials (MEET)”. Your studies will focus on four sites representative for the Variscan orogen: metasedimentary and metavolcanic successions as well as crystalline basement overprinted or not overprinted by younger tectonics. Study areas are located within Europe (Harz, Palatinate and Taunus in Germany, Northern Vosges in France, Cornwall in United Kingdom, Ardennes massif in Belgium) and United States (Death Valley, California) territories. Based on literature, existing maps and, where available, on own previous fieldwork, you will:

  •  apply terrestrial LIDAR and quantitative high-resolution, ground and UAV-assisted photogrammetry during field surveys,
  •  identify representative geothermal reservoir analogues in the field and complete structural data acquisition and sampling during intensive field-campaigns,
  •  proceed with the field data processing in terms of tectonic evolution, mineralogical and rock microfabric analyses, 3D-fracture network and structural modelling,
  •  contribute to investigations regarding petrophysical rock properties and reservoir rock-fluid interaction in close cooperation with PhDs and Postdocs at other Universities and Institutions within the MEET-project.

    You have to choose to be preferentially based at UniLaSalle with the focus on granitic rocks or at Göttingen University with the focus on the folded and thrusted metasedimentary rock units. It is expected that you will closely cooperate in field and lab work with an intensive exchange with your partner University. Your results will have a strong impact on the development of geothermal energy exploration in Europe!

 

Profil :

  •  You completed an MSc study programme in Geosciences with the focus on Structural Geology and Tectonics
  •  You are highly motivated and experienced in field work and digital field surveying
  •  You are experienced in spatial data analysis (e.g. GIS) and structural 3D-modeling
  •  Your additional experience in microfabric analysis and diffraction methods will be also appreciated
  •  You are fluent in spoken and written English
  •  You are highly motivated to publish your results, present them at international project meetings and conferences as well as to complete a PhD-thesis.
  •  You bring excellent communication skills and enjoy working in interdisciplinary and international teams.

    The University of Göttingen is an equal opportunities employer and places particular emphasis on fostering career opportunities for women. Qualified women are therefore strongly encouraged to apply in fields in which they are underrepresented. The university has committed itself to being a family-friendly institution and supports their employees in balancing work and family life. The mission of the University is to employ a greater number of severely disabled persons. Applications from severely disabled persons with equivalent qualifications will be given preference. Please send your application, including a specific motivation letter, CV and relevant certificates, all in one single pdf file, by e-mail to Marie-France Hesse, e-mail: Marie-France.Hesse-1@geo.uni-goettingen.de

 

The application deadline is: 30.04.2018

Please, do not hesitate to contact Dr. Ghislain Trullenque at UniLaSalle (phone: +33 3 44069327, e-mail: ghislain.trullenque@unilasalle.fr), Dr. Bernd Leiss (phone: +49 551 397934, e-mail: bleiss1@gwdg.de) or Dr. Bianca Wagner (phone: +49 551 3912840, e-mail: bwagner1@gwdg.de) at Göttingen University, if you have any further questions.

Thèse : Caractérisation de la déformation de l'avant‐pays alpin et impact sur l’organisation des systèmes fluviatiles fossiles oligo‐miocènes

Secteur d'activité : Recherche et enseignement

Employeur : MinesParis Tech

Localisation : Paris

Contact : caroline.mehl@mines‐parsitech.fr

Description :

Caractériser l’impact de la déformation du substratum sur les hétérogénéités sédimentaires constitue un enjeu majeur en termes de prédiction de l’hétérogénéité des réservoirs clastiques.
Une reconstitution paleo‐hydrologique des bassins versants de deux systèmes fluviatiles fossiles oligomiocènes situés de part et d’autre du front de la nappe de Digne (thèse AE Held) a permis de mettre en évidence un important impact de la déformation d’avant‐pays sur l’organisation des systèmes fluviatiles fossiles de l’Ubaye et de la Durance.
Nous proposons, dans ce travail de thèse, de caractériser la déformation incrémentale dans les séries synchrones de ces systèmes fluviatiles fossiles ainsi que les fluides ayant circulé de part et d’autre du front de la nappe au cours de ces épisodes de déformation. La déformation précoce des séries sera abordée par une campagne d’Anisotropie de Susceptibilité magnétique dans l’encaissant des systèmes fluviatiles. La déformation cassante sera déduite d’une étude du réseau fracturé et de la cinématique des failles au regard du plissement des séries. L’origine des fluides ayant circulé au front de la nappe sera déduite de l’analyse des isotopes stables C et O des ciments des grès et des remplissages de fractures.

Ce sujet s’adosse à un projet RGF en cours de montage.

Profil :

Le candidat sélectionné devra faire preuve d’une grande curiosité et d’un goût pour le travail pluridisciplinaire, afin de gérer un sujet à la frontière entre tectonique et sédimentation. Puisqu’une partie du travail
s’effectuera sur le terrain et en laboratoire, une bonne expérience d’acquisition de données sur terrain et un goût pour le travail analytique semblent essentiels.

Encadrement

Unité(s) de recherche au sein de laquelle le doctorat est réalisé : Equipe de Géologie, centre de Géosciences
Mines Paristech.
Directeur de l’unité : I. COJAN
Directeur(s)* de thèse (HDR ou équivalent) : I. COJAN
Co‐encadrant (non HDR) : C. MEHL.
Collaboration P. ROBION, Université de Cergy Pontoise

Date limite de soumission des candidatures : 10/06/2018