• Le fonds

Post-doc : Développement d’une approche probabiliste pour les tsunamis d’origine sismique le long des côtes méditerranéennes françaises

Secteur d'activité : Recherche et enseignement

Employeur : CEA

Contact : Envoyer CV, une lettre de motivation et deux références à : audrey.gailler@cea.fr.

Localisation : Bruyères le Châtel (30 km au Sud de Paris)

Description :

Le projet NARSIS (New Approach to Reactor Safety ImprovementS), coordonné par le CEA/DEN, auquel participe le CEA/DAM, a été sélectionné dans le cadre des appels à projets H2020 « EURATOM FISSION », pour une durée de 4 ans. Le projet est axé sur le thème du soutien au fonctionnement sûr des systèmes nucléaires, qui vise à poursuivre les investissements sur la sûreté et la fiabilité des réacteurs de génération II et III, avec une attention particulière à la directive Euratom 2014 sur la sûreté nucléaire. Ce projet rassemble 18 partenaires européens (instituts de recherche, universités et entreprises), qui couvrent notamment les Sciences de la terre, la modélisation numérique et la sureté nucléaire, et démarre en septembre 2017.
Les objectifs généraux du projet NARSIS sont d’améliorer (i) la caractérisation des aléas naturels externes (dont événements en chaîne), (ii) l’estimation des vulnérabilités (avec des approches nouvelles sur la représentation des fragilités, y compris pour les infrastructures et éléments critiques), (iii) le traitement des incertitudes notamment dans l’intégration des avis d’expert.

Objectif du posdoc :

Un volet du projet est dédié à l’analyse de tous les aléas naturels externes au travers d’une approche intégrée. Dans ce cadre, le CEA/DAM propose un contrat post-doctoral de 18 mois dont le but sera de développer une approche probabiliste pour les tsunamis d’origine sismique dans le cadre de l’évaluation de l’aléa tsunami (PTHA), avec des applications pour l’alerte aux tsunamis, et les études d’aléa. La 1ère tâche du postdoc sera de prendre en main dans ce contexte le code de modélisation de tsunami du CEA qui fonctionne sur des calculateurs multi-processeurs. La méthodologie consistera ensuite à estimer la probabilité annuelle du dépassement en amplitude d’un tsunami donné le long des côtes méditerranéennes françaises en appliquant une technique type Monte Carlo par exemple. Les taux d’activité sismique seront estimés en fonction de la sismicité observée, et l’impact tsunami sera calculé à partir de scénarios déterministes de propagation des vagues modélisés sur une base de failles prédéfinie. Cette approche fera aussi intervenir des simulations multigrille et des calculs par lois d’amplification côtières (type loi de Green modifiée). En continuité du projet TANDEM (PIA RSNR 2013-2017), une étude détaillée de l’impact tsunami généré par le glissement de terrain du Big 95’ au large des Baléares pourra également être envisagée.

Date de début du contrat : mi-2018

Profil :

Le candidat sélectionné aura de bonnes compétences en analyse probabiliste, des notions de géophysique, ainsi qu’une connaissance établie de l’environnement linux. Des compétences en programmation seront fortement appréciées (Fortran, C/C++ Python, GMT). Le candidat sélectionné sera amené à rédiger des articles scientifiques et participer à des congrès internationaux.
Le contrat postdoctoral se déroulera au CEA de Bruyères le Châtel (30 km au Sud de Paris) (http://www.cea.fr/le-cea/les-centres-cea/dam-ile-de-france), dans un centre de recherche dédié à la surveillance de l’environnement dans le cadre du CTBT (Comprehensive Test Ban Treaty), et hébergeant le centre d’alerte aux tsunamis français (CENALT). Le candidat sélectionné devra compléter un dossier d'habilitation afin d'être autorisé à travailler sur le centre. A noter que cette procédure prend 6 mois minimum à compter de la soumission du dossier. Les doctorants en fin de thèse sont donc encouragés à postuler avant leur soutenance.

Post-doc : Project NEWTON, New Tools for terrain gravimetry

Secteur d'activité : Recherche

Employeur : The Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia

Localisation : The place of work will be the Catania Section of INGV (Osservatorio Etneo) in Italy.

Description :

The Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia (www.ct.ingv.it) will soon invite applications for the following position:
- Full time Post-Doctoral Scientist position for 36 months
- Starting date: 1st January 2019
- Annual gross (net) salary: 43.9 k€ (23.4 k€).
The postdoctoral researcher will work within the framework of the H2020 project NEWTON-g (New tools for terrain gravimetry), coordinated by Dr. Daniele Carbone and funded under the FET-Open RIA Programme (H2020-FETOPEN-1-2016-2017).

Tasks:
The postdoctoral researcher will work in close collaboration with the coordinator of NEWTON-g (D. Carbone) and the Volcano Gravimetry team of INGV-OE in Catania. He/she will be involved in the implementation of different activities under NEWTON-g, including, besides the management of the project itself (WP 1):
 the supply of relevant geophysical information to partners tasked with designing and developing the new instruments (WP 2);
 the installation of the new “gravity imager” in the active crater zone of Etna volcano (WP 3);
 the creation and editing of the database developed in the framework of the project (WP 3);
 the analysis and interpretation of the gravity time-series produced by the new measuring system (WP4)

Profil :
 PhD in Geosciences, Engineering Geophysics or a related discipline
 Strong background in analysis and interpretation of geophysical time-series, with focus on gravimetry
 Substantial computing and programming experience
 Excellent oral/written communication skills in English
 Substantial research experience and proven publication record are preferred

Interested applicants are encouraged to contact:
Dr. Daniele Carbone, email: daniele.carbone@ingv.it


Summary of the project
Poor knowledge of the spatio-temporal changes in the characteristics and distribution of subsurface fluids remains an insurmountable barrier to addressing important societal issues, including: sustainable management of energy resources (e.g., hydrocarbons and geothermal energy), management of water resources, and assessment of hazard (e.g., volcanic eruptions). Gravimetry is highly attractive because it can detect changes in subsurface mass, thus providing a window into processes that involve deep fluids. However, high cost and operating features associated with current instrumentation seriously limits the practical field use of gravimetry.
NEWTON-g proposes a radical change of paradigm for gravimetry to overcome such limitations. We aim at developing a field-compatible gravity imager able to real-time monitor the evolution of the subsurface mass changes through continuous images of the gravity field. This system will include an array of low-costs MEMS-based relative gravimeters anchored on an absolute quantum gravimeter. The adjustable position, grid and shape of the array of sensors and the continuous logging of the gravimeters will provide imaging of gravity changes, associated with variations in subsurface fluid properties, with unparalleled spatio-temporal resolution.
Specific work will be carried out to ruggedize the devices for field operation. We will deploy the new gravity imager at Etna volcano (Italy), where frequent gravity fluctuations, easy access to the active structures and the presence of a multiparameter monitoring system (including traditional gravimeters) ensure an excellent natural laboratory for testing the new tools. Insights from the new gravity imager will be used for volcanic hazards analysis, to demonstrate the importance of gravity to problems of societal relevance. A successful implementation of NEWTON-g will open new doors for geophysical exploration and will shift the locus of gravimeter manufacture from North America to Europe.

Beneficiaries
Coordinator:
Istituto Nazionale di Geofisica e Vulcanologia Italy
Participants:
MUQUANS France
University of Glasgow United Kingdom
Koninklijk Nederlands Meteorologisch Instituut Netherlands
Helmholtz-Zentrum Potsdam, Deutsches GeoForschungsZentrum Germany
Université de Genève Switzerland

Project work-packages
WP1 Management
WP2 Development of the gravity imager
WP3 On-field application
WP4 Data analysis
WP5 Dissemination and outreach