Previous Frame Next Frame
  • Node
  • Node
  • Node

Auteurs : Jean Lemale et Daniel Gourmez
Editeurs : BRGM Editions
Nombres de page : 72
Prix public : 30 €
Date de parution : 2008


L’ouvrage s’adresse à tous les acteurs de la filière « Pompe à chaleur géothermique, PAC », en particulier : maîtres d’ouvrage, architectes, bureaux d’études, industriels, particuliers et décideurs publics. Organisé en 10 chapitres, le document présente trois grands domaines thématiques :
* bases de fonctionnement : PAC, éléments constitutifs, aquifères superficiels (chapitres 1 à 3) ;
* détermination des besoins et mise en œuvre d’une solution PAC, domaines d’application (chapitres 4 à 6, et 10) ;
* exploitation et maintenance, montage juridique et financier, investissements, émissions de gaz à effet de serre (chapitres 7 à 9).

Ce sont principalement les PAC à compression qui sont utilisées. La chaleur prélevée dans l’environnement est captée par un fluide caloporteur au niveau de l’évaporateur. La vapeur obtenue est comprimée ce qui augmente sa température, puis condensée permettant de transmettre la chaleur au milieu à chauffer, et le cycle recommence. Au niveau de la caractérisation des aquifères superficiels, on retiendra l’existence d’un système d’information géographique (www.geothermie-perspectives.fr) élaboré en partenariat par le BRGM, l’ADEME, l’ARENE et EDF et qui permet, en un endroit donné, de disposer des caractéristiques des nappes superficielles (0-100 m), d’informations sur le débit possible soutirable et du potentiel de chauffage de ce débit.

Un choix d’équipements adapté est essentiel pour faire face aux besoins (maison, immeuble, lotissement…) et obtenir un bilan énergétique optimisé. Sont ainsi distinguées : la pompe à chaleur réversible, la thermofrigopompe, la pompe à chaleur sur boucle froide. L’annexe 2 présente le cahier des charges d’études de faisabilité d’une opération de géothermie PAC sur aquifère. Une fois mises en place, les installations doivent être surveillées et entretenues, tant en ce qui concerne les installations de surface que les installations de profondeur. Au niveau du montage administratif et financier, on notera l’existence de procédures incitatives. Sur le plan environnemental, les bilans montrent un gain d’environ 70% tant pour les émissions de CO2 que pour celles de NOx par rapport à un système de chaufferie à gaz et un groupe froid.

Destiné à tous les acteurs de la filière, l’ouvrage présente clairement, bien que de façon condensée, l’ensemble des indications nécessaires pour la mise en place de pompes à chaleur géothermiques et sa valeur d’usage est évidente.

La Rédaction

Partenaires

  • AGSO
  • AGBP
  • Association des Sédimentologistes Français
  • AFPG
  • COFRHIGEO
  • ENGIE
  • Cap Terre
  • TOTAL
  • SGN
  • GéoPlusEnvironnement
  • Société Française de Minéralogie et de Cristallographie
  • AFEQ CNF INQUA
  • Lundin
  • CFGI
  • GéolVal
  • FFAMP
  • SOFRECO
  • AGAP
  • Schlumberger
  • Musée de Minéralogie Mines Paristech

Réunions à venir

Publications

  • Géochronique
  • Bulletin de la SGF | Earth Sciences Bulletin
  • Géologues
  • Mémoire Nouvelle Série
  • Paléobiogéographie
  • Mémoire Hors Série
  • Géologie de la France