Previous Frame Next Frame
  • Node
  • Node

Auteurs : Claude Colleté Coord.
Editeurs : MNHN, Biotope, Éditions Mèze, BRGM Orléans
Nombres de page : 332
Prix public : 35 €
Date de parution : 2010

Acheter en ligne cet ouvrage


Dans la ligne du tome 1 de la collection consacrée au Lutétien (2008), l’ouvrage sur le stratotype Albien nous rappelle d’abord l’histoire et les grands auteurs qui ont travaillé sur l’Albien de l’Aube : Jean-Étienne Guettard, Alcide d’Orbigny, Alexandre Ley¬merie et Pierre Destombes. La succession géologique et la position de l’Albien sont évidemment au cœur de l’ouvrage et il faut d’emblée souligner que le stratotype de l’Albien est défini à partir d’une série de sites d’affleurements, sur lesquels l’ouvrage donne des détails, et non à partir d’un site unique dont la coupe serait prise comme stratotype. La coupe d’ensemble reconstituée comporte, sur 125 m d’épaisseur, deux formations : les Argiles tégulines1 de Cour-celles (3 faciès) et les Marnes de Brienne (2 faciès). L’ouvrage se poursuit par une présentation de la paléogéographie mondiale de l’Albien, un long développement sur le contenu paléontologique de l’étage :ammonites principalement, mais aussi nautiles, bivalves, gastéropodes, échinodermes, brachiopodes, crustacés, requins et raies, reptiles, fossiles microscopiques et paléoflore.

Avec l’Albien et l’Homme, on aborde la valorisation des matériaux issus de l’Albien. Les sables verts et les argiles sont utilisés dans les tuileries2 et les grès verts en construction. Rappelons aussi l’importance de l’aquifère des sables verts pour l’alimentation en eau potable. Un petit développement est également consacré à la région des grands lacs de Champagne méridionale et à l’installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) de Montreuil-sur-Barse. Le dernier chapitre porte sur le patrimoine géologique, en particulier in situ (ISDND de Montreuil-sur-Barse, tant que celui-ci reste en activité et gisements le long de la rivière Aube entre Unienville et Mathaux) et dans les collections de divers musées d’histoire naturelle (Auxerre, Bourges, Genève, Grenoble, Le Havre, LeMans, Lille, Paris - MNHN, Saumur, Troyes)ou autres (Saint-Dizier, Saumur), universités (Dijon, Lyon 1, Paris 6), sans oublier l’Association géologique auboise. En annexe, on trouvera les adresses des centres de conservation, les sites internet et bases de données, une bibliographie, un glossaire et les adresses des auteurs de l’ouvrage.

Cet ouvrage est destiné en priorité aux chercheurs, amateurs éclairés et enseignants. Pour les spécialistes, il apporte une mine d’informations, en particulier sur les aspects sédimentologiques et paléontologiques du stratotype. Les amateurs éclairés sont souvent très engagés dans la recherche locale sur laquelle ils ont acquis une grande compétence, et c’est bien le cas de l’Association géologique auboise. Pour les enseignants, il propose un répertoire de sites de visite et des explications sur ce qu’on peut y découvrir. Il ne faut pas oublier la composante économique et tant l’Albien aquifère que l’Albien source de matériaux peuvent susciter un intérêt d’actualité ou de mémoire.

La Rédaction

Partenaires

  • Cap Terre
  • Société Française de Minéralogie et de Cristallographie
  • GéolVal
  • AGBP
  • AGAP
  • CFGI
  • AGSO
  • Schlumberger
  • COFRHIGEO
  • ENGIE
  • GéoPlusEnvironnement
  • TOTAL
  • SOFRECO
  • SGN
  • AFPG
  • Association des Sédimentologistes Français
  • Musée de Minéralogie Mines Paristech
  • FFAMP
  • Lundin
  • AFEQ CNF INQUA

Réunions à venir

Publications

  • Géochronique
  • Paléobiogéographie
  • Bulletin de la SGF | Earth Sciences Bulletin
  • Mémoire Nouvelle Série
  • Géologie de la France
  • Géologues
  • Mémoire Hors Série