• Séances, réunions, journées parrainées ou organisées par la SGF

    Séances, réunions, journées parrainées ou organisées par la SGF

Calendrier des évènements SGF

Séances, réunions, journées : le calendrier des manifestations scientifiques

La Société géologique de France organise et parraine chaque année des réunions scientifiques & techniques. Elle  annonce également les manifestations scientifiques organisés par ses associations partenaires, celles des institutions internationales auxquelles elle est liée, ainsi que les réunions des associations avec lesquelles elle a signé un protocole d'accord :

    Réunion/séance spécialisée de la SGF
    Parrainé par la SGF
    Organisée par une institution nationale ou internationale
    Organisée par une association partenaire à la SGF
    Manifestation où la SGF sera présente

 

La gestion des risques dits « naturels » - Un défi récent pour la société et les géosciences - Eviter le grand cafouillage

La gestion des risques dits « naturels » - Un défi récent pour la société et les géosciences - Eviter le grand cafouillage
Date : 20/02/2017
Date de fin : 20/02/2017
Heure : 18:30 à 20:00
Manifestation organisée par une institution nationale ou internationale
France
La gestion des risques dits « naturels » - Un défi récent pour la société et les géosciences - Eviter le grand cafouillage

La gestion des risques dits « naturels »

Un défi récent pour la société et les géosciences

Eviter le grand cafouillage

 

Par Laurent Stieltjes

Consultant risques géologiques

 

Lundi 20 février 2017, à 18h30, à l’ENS, Amphi Rataud, 45 rue d’Ulm 75005 Paris  

 

Parmi les problématiques émergentes de ces dernières décennies, les risques dits « naturels » tiennent une place désormais essentielle.

Leur prise en compte (et donc leur gestion) dans les actes courant de la vie sociale, économique, juridique, politique, ..., font aujourd’hui partie de notre quotidien.

Ces risques, dits aussi « majeurs », sont induits par la survenue de phénomènes courants liés à l’évolution de la surface de la planète. Ils peuvent avoir une origine atmosphérique (inondations, cyclones, …), superficielle (avalanches, feux de forêt, mouvements de terrain, …), tellurique ou astronomique (séismes, éruptions volcaniques, marées de tempête, …), ou mixant de ces diverses origines.

La gestion de ces « risques majeurs » est désormais dévolue, par les juridictions nationale, européenne et internationale, aux principaux acteurs de la vie civile, au sein desquels les scientifiques ont un rôle significatif.

Comment en est-on arrivé là ?

Quelles sont les principales questions qui se posent à la population, aux décideurs, aux experts et aux divers responsables de la gestion des crises ?

Quel rôle revient aux scientifiques, aux ingénieurs, aux techniciens, aux formateurs, …, ainsi qu’aux principaux acteurs de la société ? Et quelles réponses (ou ébauches de réponses) attend-on d’eux ? Comment s’opère alors l’articulation entre ces divers intervenants au sein de cellules de gestion de crise, dont les objectifs peuvent parfois, paradoxalement, apparaître contradictoires ?

C’est ce panorama dont on se propose d’esquisser et de discuter quelques traits.