132e réunion du COFRHIGÉO

Imprimer
132e réunion du COFRHIGÉO
Date : 11/12/2019
Date de fin : 11/12/2019
Heure : 14:00 à 17:30
Manifestation organisée par une association partenaire à la SGF
France

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la 132e réunion du COFRHIGÉO aura lieu le mercredi 11 décembre 2019, à 14 heures, dans la salle van Straelen de la Maison de la Géologie, au 77 de la rue Claude Bernard, Paris 5e.

 

Le programme de la réunion sera le suivant :

- M. Philippe Taquet, du Muséum National d’Histoire Naturelle. Présentation de l’ouvrage « Georges Cuvier. Anatomie d’un naturaliste ».

Le tome 2 de la biographie de Cuvier retrace la vie du naturaliste depuis son arrivée à Paris en mars 1795, jusqu’au début de l’année 1803, pendant la période du Directoire et du Consulat. En rassemblant de nombreux fragments épars de la vie de Cuvier, et en profitant de la découverte de nombreux documents inédits, il a été possible de restituer l’histoire, les fonctions, les publications, l’environnement, les relations et les sentiments d’un homme exceptionnel, de détailler sa passion pour l’anatomie comparée et de présenter son intérêt pour l’étude des vertébrés fossiles.

 

- M. Arnaud Brignon. Le rôle des collectionneurs dans la connaissance des vertébrés jurassiques de Normandie au XVIIIe et au début du XIXe siècles.

La Normandie est connue depuis longtemps comme un haut lieu de la paléontologie française. Les formations jurassiques bien exposées dans les falaises côtières, sont réputées depuis le début du 18ème siècle pour la richesse de leurs faunes fossiles. Les restes de vertébrés, comme les ichtyosaures, les plésiosaures, les crocodiliens marins et les dinosaures, représentent les découvertes les plus spectaculaires et les plus emblématiques faites dans cette région. Georges Cuvier, Étienne Geoffroy Saint-Hilaire et Henri-Marie Ducrotay de Blainville s’intéressèrent tout particulièrement à ces découvertes faites par des collectionneurs restés dans l’ombre de ces illustres scientifiques. Cet exposé revient sur ces personnalités mal connues comme Charles Bacheley (1716-1795), un abbé augeron résidant à Rouen, Félix de Roissy (1771-1843), un aristocrate parisien féru de paléontologie, Abel Vautier (1794-1863), un riche négociant, député du Calvados, et enfin Pierre Tesson (1797-1874), un des plus grands collectionneurs de fossiles de Normandie, critiqué par ses contemporains pour avoir vendu sa collection au British Museum à Londres.

 

- Mme Maddalena Napolitani, de l’Université Grenoble-Alpes. Les collections de Balthazar Georges Sage, fondateur et premier directeur de l’École royale des mines, entre sciences et curiosité (1783-1816).

Maddalena Napolitani a soutenu une thèse de doctorat à l’ENS de Paris et entreprend des recherches sur l’histoire des collections, des musées et des cabinets de curiosités, aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle nous présentera ici un aspect de ses travaux sur l’histoire des collections de l’École des mines de Paris.

 

Un échange de vues suivra ces exposés.

Contact : cofrhigeo@gmail.com