360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

facebooklinkedintwitter youtube
  • Séances, réunions, journées parrainées ou organisées par la SGF

    Séances, réunions, journées parrainées ou organisées par la SGF

Calendrier des évènements SGF

Séances, réunions, journées : le calendrier des manifestations scientifiques

La Société géologique de France organise et parraine chaque année des réunions scientifiques & techniques. Elle  annonce également les manifestations scientifiques organisées par ses associations partenaires, celles des institutions internationales auxquelles elle est liée, ainsi que les réunions des associations avec lesquelles elle a signé un protocole d'accord :

    Réunion/séance spécialisée de la SGF
    Parrainé par la SGF
    Organisée par une institution nationale ou internationale
    Organisée par une association partenaire à la SGF
    Manifestation où la SGF sera présente

 

144e réunion du COFRHIGÉO - Histoire de la géologie maghrébine, en particulier algérienne

144e réunion du COFRHIGÉO - Histoire de la géologie maghrébine, en particulier algérienne
Date : 12/06/2024
Date de fin : 12/06/2024
Heure : 10:30 à 17:00
Manifestation organisée par une association partenaire à la SGF
France

La 144e réunion scientifique du COFRHIGÉO se tiendra le mercredi 12 juin 2024, de 10h30 à 17h00, dans la salle van Straelen de la Maison de la Géologie, au 77 de la rue Claude Bernard, Paris 5e.

Organisée par Moulley Charaf Chabou et Gaston Godard, elle sera consacrée à l’histoire de la géologie maghrébine, en particulier algérienne.

Etant ouverte à tous, vous êtes invités à en informer ceux que cette journée pourrait intéresser.

Pour ceux qui ne pourraient pas être présents, une diffusion par visioconférence et un enregistrement consultable en différé seront disponibles. Pour suivre la visioconférence à distance et poser vos questions, vous devrez vous inscrire via le lien suivant  : cliquer ici

Elle sera également retransmise en direct sur la chaîne Youtube de la SGF : cliquer ici


Le programme de la matinée (de 10h30 à 12h15) sera le suivant :

Mr Khallaf EL GHALBI, Université Moulay Ismaïl de Meknès, Maroc : Les séismes selon les sources médiévales arabo-musulmanes

En se référant à différentes sources médiévales traitant des tremblements de terre, il apparaît clairement que les érudits arabo- musulmans sont parvenus à définir et à décrire les séismes de manière appropriée. De même Ils ont réussi à leur proposer une explication scientifique, loin des interprétations mystérieuses et mythiques, qui prévalaient avant dans certaines civilisations.

 

Mr Gaston GODARD, de l’Institut de Physique du Globe de Paris, France : Les débuts de l’exploration géologique de l’Algérie vers 1850 : Henri Fournel et Louis Ducouret

En retraçant les tribulations de l’ingénieur des mines Henri Fournel, grande figure du Saint-simonisme, et de l’aventurier Hadji Abd el Hamid Bey (alias Louis Ducouret), collaborateur d’Alexandre Dumas père, nous évoquerons les débuts épiques des explorations géologiques de l’Algérie et du Sahara algérien, au milieu du 19ème siècle.

 

MM. Moulley Charaf CHABOU, et Gaston GODARD : Présentation de la bibliographie de Philippe Morin. Philippe Morin (1909-1987) a rédigé une monumentale Bibliographie analytique des sciences de la Terre de l’Afrique du Nord, qui fut publiée pour le Maroc et la Tunisie mais est encore inédite (et partiellement perdue) pour l’Algérie. Cette présentation rapide doit ouvrir le débat de sa publication et de sa diffusion.

 

La réunion se poursuivra de 14h à 17h, avec quatre communications :

Mr Djelloul BELHAI, Université USTHB d’Alger, Algérie : Histoire de la géologie de l’Algérie

L'histoire de la géologie algérienne commence avec celle de la géologie française. Nous présenterons l'évolution des idées sur les grands thèmes de la géologie en Algérie et des grands concepts géologiques qui commencent à peu près avec la pénétration française en Algérie en 1830 et s'étalent jusqu'à aujourd'hui.

 

Mr Allaoua KHALDI, Centre de Recherche Nucléaire de Tamanghasset - Commissariat à l’Energie Atomique, Algérie : L’histoire de la géologie de l’Algérie. Pour l’introduction de ce chapitre méconnu dans l’enseignement des géosciences

Nous aborderons les grandes étapes de l’exploration géologique de l’Algérie entamées au lendemain de la colonisation par les premières descriptions et explorations géologiques dans le Nord du pays (1830–1900) jusqu’à la conquête du Sahara (1850– 1898), suivies enfin par la pénétration militaire au Hoggar durant la première décennie du XXème siècle (1899–1911) et les premières descriptions géologiques méthodiques de ce massif central saharien (1921–1931).

 

Mr Moulley Charaf CHABOU, Université Ferhat Abbas, Sétif 1, Algérie : L’évolution des idées sur le Trias de type « germanique » d’Afrique du Nord

Le Trias de type « germanique » d’Afrique Nord a toujours posé problème, étant donné qu’il n’affleure jamais dans sa position stratigraphique normale. Les termes utilisés pour le décrire, depuis les notions de gypse métamorphique de Ludovic Ville (1852),

boues geysériennes d’Auguste Pomel (1888), semelles de nappes, diapirs, glaciers de sel ou les termes de murs de sels et dômes métamorphiques récemment proposés (Booth Rea et al., 2023), montrent que plus d’un siècle et demi de controverses le concernant ne sont pas encore terminées.

 

Mr Rémi LEPRETRE, Laboratoire GEC, CY Cergy Paris Université, France : Le « Grand Pic » de l’Ouarsenis: histoire d’un exemple d’halocinèse à grande échelle dans le Tell occidental (N. Algérie).

Le point culminant du nord de l'Algérie intrigue les géologues depuis la fin du XIXème siècle. Les discussions précoces de Ficheur, Bertrand et Répelin à la toute fin du XIXème siècle actèrent que le sommet du Grand Pic (Kef Sidi Amar) constitue une série mésozoïque renversée sur plus de 800 m. Cet état de fait fut rediscuté par Calembert (1952) et Mattauer (1958) avant de tomber dans l'oubli, les deux auteurs ayant pourtant présenté des opinions plutôt opposées – et vérifiables ! – sur les mécanismes de mise en place de cette série renversée. Nous proposons de revoir et réviser les différentes hypothèses proposées afin de proposer des explications halocinétiques en relation avec le sel triasique, pour interpréter la structure actuelle du Grand Pic.