360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

facebooklinkedintwitter youtube
  • Séances, réunions, journées parrainées ou organisées par la SGF

    Séances, réunions, journées parrainées ou organisées par la SGF

Calendrier des évènements SGF

Séances, réunions, journées : le calendrier des manifestations scientifiques

La Société géologique de France organise et parraine chaque année des réunions scientifiques & techniques. Elle  annonce également les manifestations scientifiques organisées par ses associations partenaires, celles des institutions internationales auxquelles elle est liée, ainsi que les réunions des associations avec lesquelles elle a signé un protocole d'accord :

    Réunion/séance spécialisée de la SGF
    Parrainé par la SGF
    Organisée par une institution nationale ou internationale
    Organisée par une association partenaire à la SGF
    Manifestation où la SGF sera présente

 

143e réunion du COFRHIGÉO - Journée spéciale Jules Marcou

143e réunion du COFRHIGÉO - Journée spéciale Jules Marcou
Date : 13/03/2024
Date de fin : 13/03/2024
Heure : 09:45 à 17:00
Manifestation organisée par une association partenaire à la SGF
France
143e réunion du COFRHIGÉO - Journée spéciale Jules Marcou

La 143e réunion scientifique du COFRHIGÉO, organisée par Pierre Savaton sera consacrée à Jules Marcou et se tiendra le mercredi 13 mars 2024 de 10 h à 17 h dans la salle van Straelen de la Maison de la Géologie, au 77 de la rue Claude Bernard, Paris 5e.

Etant ouverte à tous, vous êtes invités à en informer ceux que cette journée pourrait intéresser.

Pour ceux qui ne pourraient pas être présents, une diffusion par visioconférence et un enregistrement consultable en différé seront disponibles. Pour suivre la visioconférence à distance et poser vos questions, vous devrez vous inscrire via le lien suivant  : cliquer ici

Elle sera également retransmise en direct sur la chaîne Youtube de la SGF : cliquer ici


Le programme de la matinée (de 9h45 à 12h00) sera le suivant :

9h45 – Ouverture de la journée

 

10h – 11h – Mr Daniel Raichvarg, Professeur des Universités émérite, Président d'Honneur de la Société Française des Sciences de l'Information et de la Communication, Chargé de mission pour l'Académie des sciences, EPCC Terre de Louis Pasteur :

Sur les traces de Jules Marcou (1824-1898), trappeur-géologue

Michel Durand-Delga a livré la 1ère biographie (et la seule à ce jour !) de Jules Marcou, géologue à peu près inconnu de tout le monde à l’époque et toujours maintenant d’ailleurs. Et pourtant… Véritable ami de Pasteur, il lui offre des fossiles, fait sa carrière aux États-Unis, à Harvard et participe à l’expédition Whipple de la Pacific Railway dans les années (2 juin 1853-25 mars 1854 près du Pueblo de Los Angeles, affrontant les Comanches Apaches ou Navajos). Il compare les fossiles qu’il trouve dans les Rocky Mountains et y installe le Jurassique, proposant un continent Jurassique-Europe-Amérique. La présentation s’appuiera sur le travail de Michel Durand-Delga et le complètera par des nouvelles et riches découvertes sur Jules Marcou dans de multiples fonds d’archives.

 

11h – 12h – Mr Philippe Rossi, Commission de la Carte Géologique du Monde (CCGM-CGMW) :

La carte géologique de la Terre de Jules Marcou au regard de la carte du monde d'Ami Boué et les premières cartographies mondiales

Au terme de la première moitié du 18e siècle, les grandes lignes de la géologie des pays européens ont été reconnues et l’établissement de cartes géologiques se poursuit activement. Dès 1843, Ami Boué propose une carte géologique du globe terrestre fondée sur une densité d’information à cette échelle déjà suffisante pour l’Europe, l’Amérique du Nord et une partie des pays de l’Empire britannique. Pour le reste du monde, elle reste assez conjecturale et spéculative. La carte géologique de la Terre de Jules Marcou (1861 et 1873) est établie sur la base d’une légende beaucoup plus détaillée, d’un corpus d’informations plus important et se refuse à extrapoler les régions non encore documentées géologiquement.

Les cartes d’A. Boué et de J. Marcou sont des œuvres d’auteur ayant travaillé en dehors d’institutions, libérés des carcans administratifs grâce à leur fortune. Il faudra attendre le second Congrès Géologique International de Bologne (1881) pour voir la création de la Commission de la Carte Géologique de l’Europe, dont la première édition de la carte interviendra en 1913, puis celui de Toronto (1913) qui verra celle de la Commission de la Carte Géologique du Monde (CCGM).

 

14h – 15h – Mr Philippe Grandchamp, Comité français d’histoire de la géologie :

Marcou, électron libre de la géologie française

Au sens figuré, un électron libre est une personne qui, par son indépendance d'esprit et sa liberté de parole, se démarque du groupe auquel elle appartient. S’il est un géologue à qui cette définition s’applique parfaitement, c’est bien Jules Marcou dont tous les biographes ont souligné le caractère indépendant et volontiers polémiste. En laissant de côté les travaux de savant à l’étranger, on s’intéresse ici tout spécialement aux œuvres critiques qui ont marqué sa carrière en France.

 

15h – 16h (en visio depuis Harvard) – Mr James Hanken, Professor of Biology, Curator of Herpetology in the Museum of Comparative Zoology, Harvard University) et Mme Mary Sears, Head of Public Services, Ernst Mayr Library of the Museum of Comparative Zoology, Harvard University):

Marcou in America : Exploration and Impact [Marcou en Amérique, exploration et impact]

Jules Marcou arrived in the United States in 1848 and soon after joined an exploring expedition with Harvard's Louis Agassiz, the first of many expeditions in North America. For the next 50 years, until his death in Cambridge in 1898, Marcou contributed to the intellectual life of America through his writings, maps, and the museum specimens he collected. In the 1860s, he led the paleontology department and organized the library of Harvard's Museum of Comparative Zoology, which Agassiz had founded in 1858. He is remembered as a pioneering geologist and paleontologist who engaged with the scientific community at Harvard and across the continent.

[Jules Marcou est arrivé aux États-Unis en 1848 et a rejoint peu après une expédition d'exploration avec Louis Agassiz de Harvard, la première d'une longue série d'expéditions en Amérique du Nord.  Pendant les 50 années suivantes, jusqu'à sa mort à Cambridge en 1898, Marcou a contribué à la vie intellectuelle de l'Amérique par ses écrits, ses cartes et les spécimens de musée qu'il a collectés. Dans les années 1860, il dirige le département de paléontologie et organise la bibliothèque du musée de zoologie comparée de Harvard, fondé par Agassiz en 1858. On se souvient de lui comme d'un géologue et d'un paléontologue pionnier qui s'est engagé auprès de la communauté scientifique de Harvard et de tout le continent.]

 

16h15 (salle Henriette Alimen) – Mme Solen Le Gardien, responsable bibliothèque de la SGF :

Présentation de cartes et écrits de Jules Marcou

Présentation de cartes et écrits de Jules Marcou conservés à la bibliothèque de la société géologique de France [exposition en avant-première de l’exposition SGF/MNHN à venir : Jules Marcou (1824-1898) de l’exploration du Jura à l’exploration des États-Unis].