A travers le Limousin : une météorite, du kaolin

 

La traversée du limousin granitique offre deux types de modifications des roches : une violente et rare avec l'impact météoritique (région de Rochechouart-Saint-Junien), une lente et fréquente : la kaolin issu des granites.

On quitte d'abord les plaines cultivées, calcaires, pour monter sur le socle granitique du Limousin.

 

Montmorillon:

Ce village a donné son nom à un minéral argileux : la montmorillonite. Cette argile est aussi appelée "Terre de Sommières", "Terre à foulon", "Terre de Carpentras", "bentonite", "beidellite" …

La montmorillonite est utilisée dans des domaines très différents :

  • dans l'industrie : adjuvant dans les charges minérales (peintures-, pour réaliser des moules de fonderie, mais aussi dans les fluides de forage (la densification du fluide permet de faire remonter les copeaux de roches).
  • en pharmacie, par ex. pour les dysfonctionnements gastriques, les diarrhées car l'argile retenant l'eau évite la déshydratation. Cette même propriété est utilisée en agriculture pour retenir l'eau et les engrais, qu'elle ne relâche que tout doucement
  • en cosmétique, elle ingrédient de base des shampoings secs,
  • détachant naturel à sec pour les tapis, les cuirs fragiles ou textiles délicats (soie).

 

Impact météoritique - Astroblème de Rochechouart-Chassenon

image81

Meteor crater, Arizona, diamètre : env.1,3 km, profondeur : 180 m.)

Il y a 200 millions d'années une grosse météorite, d'environ un kilomètre et demi de diamètre, pesant environ 6 milliards de tonnes, est tombée dans cette région. L'impact est considérable, il a créé un cratère de 20 à 30km de diamètre (bien plus grand que le Meteor crater d'Arizona).

image82

Formation d'un cratère d'impact (in De Wever & Jacquet, 2016).

 

Aujourd'hui ce cratère est en grande partie gommé par l'érosion. Des fragments de roches ont été projetés en l'air et ont formé en retombant des roches spécifiques appelées impactites. On en connait de différents types. Des éléments caractéristiques restent visibles, notamment dans la ville de Rochechouart (sous forme de brèches, avec lesquelles l'église est construite, ou sous forme

de roches rouges qui montrent des structures fluidales prouvant que la roche a fondu (des parties ont été littéralement vaporisées !

image83

La violence du choc a dégagé une telle énergie que des roches ont fondu, comme en témoigne la structure fluidale. © A.Cornée

 

image84

Sous le châteaude Rochechouart, dans ancienne carrière affleure encore un peu d’impactite. © Pierre Poupart

 

image85

L’église de Rochechouart est construite avec la pierre locale, qui est une brèche (faite de fragments formés lors de l'impact) due à

l’impact © P. De Wever

 

Limoges (la porcelaine grâce aux granites)

La porcelaine est faite à partir d'une argile qui est cuite. Cette argile est le kaolin (de la colline de Gao Ling, province de Jiangxi, en Chine). L'argile a été découverte en France au XVIIIe

s. par un naturaliste d'Étampes, Jean-Etienne Guettard, dans la région d'Alençon. Il en a parlé à son protecteur, le Duc d'Orléans qui alors créé la manufacture de Sèvres.

Dans la région de Limoges le lieu le plus important fut à Saint-Yrieix.

D'autres gisements de kaolin sont connus. Ils se trouvent toujours sur des massifs granitiques, parce que l'argile se forme par l'altération de l'un de ses minéraux : le feldspath.

image86

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Le cycle des roches : (granite à sable et argile à granite)

A l'échelle humaine les roches semblent inaltérables. Pourtant elles s'inscrivent dans un cycle à l'échelle géologique. Prenons un granite : par altération il donne du sable (des petits cristaux de quartz) et des argiles (altération des feldspaths et des micas). Généralement les argiles sont emmenées par les eaux et seul le sable reste sur place.

Si on récupère ces argiles et ce sable, qu'on les fait fondre, vers 1200°C et qu'on laisse refroidir très très doucement … on retrouve un granite !