Le sel des Pyrénées pour les thermes, le marbre blanc des sculptures

 

On rentre dans les Pyrénées plissées. Du sel a profité des plis et failles pour remonter et permet des soins dans les Thermes (Salies-de Salat).

Avec les plissements de fortes pressions ont transformé le calcaire en un joli marbre, proche de celui de Carrare.

 

Salies du Salat : thermalisme salin

Cette ville se situe à la limite Nord des Pyrénées, que les géologues appellent le "front nord pyrénéen ». Des mouvements tectoniques profonds ont créé des failles le long desquelles des roches peu denses et plastiques ont pu remonter, notamment des roches salifères (gypse et sel gemme qui se sont déposés il y a 250 millions d'années (Trias)).

Ces sels, se dissolvent facilement et se retrouvent dans les eaux thermales (remontées des profondeurs elles sont chaudes et salées). Ce sont les plus salées d'Europe.

Ces thermes sont fréquentés depuis l'époque romaine.

L'établissement de la Fontaine Salée est une antenne du centre hospitalier universitaire de Toulouse (soins en médecine physique et réadaptation, diabétologie, …).

image61

Les thermes de Salies du Salat © Daniel Villafruela / CC/by-sa/3.0

 

Marbre blanc de Saint-Béat :

Dans la vallée de la Garonne : le marbre de Saint Beat est largement exploité. Il existe une variété de couleurs, mais le + célèbre est peut-être le blanc, une sorte de marbre de Carrare à plus gros cristaux.

Une boue s'est déposée au Jurassique dans la mer calme et chaude. Cette boue est devenue un calcaire. Puis lors de la formation de la chaine des Pyrénées, ce calcaire a été chauffé et compressé. Il est devenu un marbre.

Marbre très utilisé pour les sarcophages gaulois. Son utilisation s'est largement étendue au-delà de Saint-Bertrand de Comminges situé à proximité : cathédrale Saint-Étienne de Toulouse et vers le nord : le marbre des bassins du château de Versailles, les escaliers, les statues de sa cour d'honneur, les bâtiments du Louvre sont en marbre blanc de Saint-Béat.

Depuis quelques années : "Festival de la sculpture et du marbre" a lieu.

image62

Statues réalisée lors d'un festival

 

Port de Balès 1755 m

Les croupes molles attestent de terrains peu résistants : ce sont des schistes noirs du début de l'ère Primaire.

image63

Le Port de Balès sépare les hautes Pyrénéens, à gauche, des Hautes Garonne à droite. Le somment dénudé tranche avec les pentes boisées © Paternel 1 CC by-sa- 4.0)

Toute cette région concerne des terrains paléozoïques métamorphiques (de l'Ordovicien au Carbonifère) dans lesquels ont longtemps été exploité des minerais (plomb, manganèse, étain …).