Reims à Châlons-Champagne : plaine crayeuse, calcaire, sec (Champagne pouilleuse), vignes et céréales puis on entre dans la Champagne humide.

De Chalons-Champagne  à Bar le Duc : on suit un moment la vallée de la Marne  dont les alluvions fertiles permettent une culture généreuse

Bar le Duc : la région est constituée de calcaires plus durs (du Jurassique) et est occupée par des forêts de hêtres (45%) et chênes (35%), mais aussi qlq essences précieuses (merisier, et alisier torminal, utilisé en ébénisterie et en lutherie).

Commercy : on suit depuis un moment la vallée de la Meuse, riche et fertile pas ses alluvions.

Le paysage est marqué par les cuestas, ou côte de Meuse et de Moselle. Les calcaires des côtes de Meuse (jurassique supérieur- oxfordien-) ont été beaucoup exploités autour de Commercy, notamment à Euville et Lérouville, pour servir de pierre de construction sous le nom de pierre d'Euville (notamment à Paris au XIXe siècle : ex. les arènes de Lutèce).Les cuestas sont majoritairement occupées par des forêts.

Toul : est situé entre 2 cuestas : côtes de Meuse à l’Ouest et côtes de Moselle à l’Est. Côtes connues pour leurs vins : les « gris de Toul » sur les côtes de Meuse (sur les sols argileux riches en éboulis) et les côtes de Moselle, sur les côtes du même nom qui délimitent l'Ouest du plateau Lorrain qui s'étend jusqu'aux Vosges gréseuses à l'Est. Les « Moselle » (on ne dit plus « côtes de Moselle », ni « vin de Moselle ») bénéficient d’une AOC depuis 2010.

Les vignes sont les plus septentrionales de France. Elles sont implantées sur les sols argilo-calcaires des pentes regardant le sud ou le sud-ouest pour profiter au mieux du soleil.