• Souvenirs d’Ami Boué

paypal cb

Vous pouvez actuellement régler vos commandes par carte bleue Visa & Mastercard, Paypal, chèque, virement bancaire, bon administratif ou sur place en espèce au retrait de votre commande. Les commandes sont expédiées généralement sous 48 heures à réception du règlement. Vous pouvez aussi commander en téléchargeant le bon de commande ici :  pdf (199 KB) pdf Bon de commande SGF (199 KB)

Pour tout problème de commande sur notre boutique, vous pouvez nous joindre le lundi, mardi et jeudi au 01 43 31 77 35 de 09h-13h00 et 14h00-17h00

Pour passer commande si vous n'êtes pas adhérent, il vous suffit de créer un compte client : cliquer ici

Carte géologique des Bouches-du-Rhône (1843)

Réf : FOREX_23_BOUCHESDURHONES

PDFImprimerE-mail
Dimension : 90x64 cm

Livraison en France seulement
23_Bouches_du_Rhones_18434
Prix ​​de vente70,00 €
Remise
Prix / Kg:
23_Bouches_du_Rhones_18434
carte 23 bureau
carte 23 salon
Description du produit

 

Attention, livraison seulement pour la France - Pour l'étranger, nous contacter par email à boutique@geosoc.fr

Cette impression est réalisée sur du Forex (PVC expansé), support rigide léger de 3mm d'épaisseur, permettant une excellente qualité d'impression. Système de fixation non fourni. S'accroche facilement avec des languettes 3M sans abîmer vos murs.

Il s'agit de la reproduction de l'exemplaire de la SGF comprenant parfois la dédicace et la signature de l'auteur.

Les délais de livraison pour ce produit sont de 10 à 15 jours maximum à réception de la confirmation de la commande. Elle vous sera livrée par transporteur : Chronopost, DPD ou DHL.

 ligne expo1

 

 

Carte géologique du département des Bouches-du-Rhône

1/150 000

  • Philippe Matheron (1807-1899)
  • Marseille, A. Matheron et Mazaudier Impr., 1843
  • 1 carte pliée entoilée, lithographie mise en aquarelle, 70 x 95 cm
  • Société Géologique de France, SGF C 54

 

Pour sa seconde carte géologique du département des Bouches-du-Rhône, Matheron s'appuie sur la carte topographique en 4 feuilles à l'échelle du 1/75 000 qu'il vient de dresser et qu'il a offert à la SGF lors de sa réunion extraordinaire à Aix en 1842. À cette même date il publie un Catalogue méthodique et descriptif des corps organisés fossiles... comportant 238 espèces dont les rudistes urgoniens de la Basse-Provence.

Matheron publie ses premières Observations sur les terrains tertiaires du département des Bouches-du-Rhône en 1832. Dès 1836 (?), le préfet des Bouches-du-Rhône lui confie le lever des cartes géologique et topographique du département dans le cadre de ses fonctions d'agent-voyer en chef. L'Essai sur la constitution géognostique du département est publié en 1839 à la demande de la Société de statistique de Marseille : la statistique précédente était obsolète.

Sur l’auteur : Son père, Jean Esprit Matheron, géomètre distingué, lui donna ses premières notions de géométrie. Elève à l'école des Beaux-Arts de Marseille à partir de 1819, il continue à aider son père à lever des plans cadastraux et, parallèlement, il suit des cours publics de physique, de chimie et de mathématiques.

En 1836, il obtient au concours, avec le premier rang, le poste d'agent voyer en chef du département des Bouches-du-Rhône. La construction de la ligne de chemin de fer de Marseille à Paris va lui fournir un important champ d'expérience. Responsable du percement du tunnel de la Nerthe dont l'exécution dure quatre ans, il publie en 1846 dans le Bulletin de la Société Géologique de France sa note « sur les terrains traversés par le souterrain de la Nerthe près Marseille »

Il est nommé chef de division du chemin de fer de Marseille à Avignon en 1844, et, sous la direction de P. Talabot, il participe à la construction de la gare Saint-Charles à Marseille. Il est appelé en 1848 comme directeur de la compagnie adjudicataire de l'approfondissement de la rade de Toulon. Les excellents résultats obtenus font que, sur proposition du Ministre de la Marine, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur le 31 décembre 1852.

La fin de sa carrière d'ingénieur a pour cadre la Compagnie des Forges et Chantiers de la Méditerranée où, avec le titre d'inspecteur général, il avait reçu pour mission de préparer l'installation des ateliers de construction navale de La Seyne.

Il est proclamé membre de la Société géologique en 1840, présenté par MM. Coquand et Michelin, et le restera jusqu’à sa mort en 1899.

Pour en savoir plus sur Philippe Matheron (PDF à télécharger) Cliquer ici