360 F 30048671 zo6yATKHPV2qPQxEoqfbtDsRVpj9UNlK

facebooklinkedintwitter youtube
  • Souvenirs d’Ami Boué

paypal cb

Vous pouvez actuellement régler vos commandes par carte bleue Visa & Mastercard, Paypal, chèque, virement bancaire, bon administratif ou sur place en espèce au retrait de votre commande. Les commandes sont expédiées généralement sous 48 heures à réception du règlement.

Pour tout problème de commande sur notre boutique, vous pouvez nous joindre le lundi, mardi et jeudi au 01 43 31 77 35 de 09h-13h00 et 14h00-17h00

Pour passer commande si vous n'êtes pas adhérent, il vous suffit de créer un compte client : cliquer ici

Boutique congés


ATTENTION, toutes les commandes passées entre le 12 juillet et le 25 août 2024 seront envoyées à partir du 26 août 2024.

Hors série 2 - Les métiers des géosciences : Evolutions et challenges

Réf : HS2GEOLOGUES

PDFImprimerE-mail
Octobre 2022 / 128 pages
GEOLHS2_couv650
Prix ​​de vente25,00 €
Prix de vente hors-taxe24,49 €
Total hors-taxes :24,49 €
Remise
Montant des Taxes0,51 €
Taxes :0,51 €
Prix / Kg:
Description du produit

 

Sommaire de ce numéro

  Editorial 

  Introduction : défis et enjeux 

  • Une aide de la SGF pour accompagner les professeurs dans la formation de leurs élèves et les guider dans des choix d’orientation vers les nouveaux métiers des géosciencesGilbert Faury

Les lycéens éprouvent souvent des difficultés à se positionner par rapport aux trajectoires proposées vers les filières des Sciences de la Terre. L’APBG oeuvre à fournir des réponses pertinentes pour permettre aux jeunes de s’orienter, dans une démarche positive, vers les secteurs d’activité des géosciences,actuellement en forte évolution.

  • Les géosciences et les défis du XXIe siècle - François Leparmentier

Après un rappel des problématiques globales dans lesquelles sont encapsulées les géosciences sur fond de transition énergétique, une revue des évolutions récentes des métiers concernés est présentée. Quelques lignes directrices pour le futur sont esquissées et l’article conclut sur le rôle central des géologues en réponse aux défis technologiques, environnementaux et sociétaux du XXIe siècle.

  • Les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) : l’émergence d’un projet et la construction d’une base solide et motivante - Jean-François Beaux

Les classes préparatoires aux grandes écoles constituent un maillon essentiel de l’orientation vers les métiers des géosciences. Elles permettent l’acquisition d’une base de compétences diversifiées et la construction d’un projet d’avenir. Même si les possibilités d’orientation sont multiples, les disciplines des géosciences sont encore méconnues et l’aide à l’orientation demeure indispensable.

 

  Actualités  

  • Quelles transitions pour l’eau face au changement climatiqueFrançois Leparmentier

La journée scientifique « Quelles transitions pour l’eau face au changement climatique ? » a adressé par le biais de trois tables rondes thématiques la problématique des disponibilités futures en eau, en termes de menaces, mais également de sources d’innovation, ces dernières constituant les challenges du futur pour les hydrogéologues.

 

  Témoignages  

  • Un ancien jeune géologue - Dominique Laurier
  • Une jeune géologue d’aujourd’hui - Mélanie Davaux

Deux géologues témoignent de leurs trajectoires professionnelles. Le cursus de formation est similaire, mais les époques sont différentes avec, signe des temps, une orientation vers des secteurs d’activité distincts dans le domaine de l’énergie. Les dominantes de leurs parcours sont la passion pour la géologie et une grande implication, associative ou élective, au service de la société civile.

 

  Dossier  : Les métiers des géosciences : évolutions et challenges

RÉVOLUTION NUMÉRIQUE ET INNOVATIONS DE RUPTURE

  • Transformation numérique et géosciences : les innovations technologiques et métiers émergents - Julien Duquennoy

La transformation numérique des entreprises dans le domaine des géosciences est largement engagée ; requérant de nouvelles compétences, elle s’appuie en particulier sur les techniques de l’intelligence artificielle et les SIG. Des interviews de professionnels illustrent ces évolutions qui constituent autant d’enjeux pour les cursus de formation.

  • Les évolutions de carrière d’un « data manager » géosciences Carine Rouillon et Stéphane Dennebouy

Les données, dont la quantité augmente de façon exponentielle, deviennent stratégiques pour l’entreprise et peuvent conduire à un avantage compétitif lorsqu’elles sont gérées et valorisées efficacement. Ce constat se traduit par l’apparition de nouveaux métiers autour de la « data » que l’article décrit, avec une mise en perspective dans l’univers du management de la connaissance.

  • Terremys : une technologie innovante sur le marché de la géophysique aéroportée par drones François Leparmentier avec Tristan Freville

Terremys est une start-up qui développe une technologie innovante, unique sur le marché de la géophysique aéroportée par drones. Les services proposés s’adressent en premier lieu aux industriels du sous-sol et les solutions proposées se déclinent en termes d’avantage compétitif. Le développement de l’entreprise à l’international est en cours.

  • Utiliser l’intelligence artificielle pour la reconnaissance des lithologies Par les équipes Schlumberger

Au sein du groupe Schlumberger, des Data Scientists et des experts en Sciences de la Terre ont mis au point un procédé qui permet de reconnaître les lithologies grâce à l’intelligence artificielle. L’article présente le déroulé des opérations (réduction des éléments perturbateurs, définition du problème à résoudre...) qui permet « d’accompagner » l’ordinateur et de rendre efficace l’apprentissage machine.

 

LES ENJEUX DE LA FORMATION

  • Ingénieur de l’École Nationale Supérieure de Géologie : une approche des compétences pour des métiers en évolutionJudith Sausse, Christine Fay-Vannier, Yann Hautevelle, Valérie Rault et Marie-Reine Boudarel

L’ENSG Nancy a développé une approche compétences pour adapter la formation de ses étudiants aux exigences des entreprises et leur permettre de faire face aux défis techniques, managériaux, sociétaux et environnementaux auxquels ils seront confrontés au cours de leur vie professionnelle. L’outil REC mis en place à cet effet est présenté dans le contexte des spécialités proposées par l’École.

  • Modification du contexte énergétique : quel impact pour les métiers des géosciences dans le domaine de l’énergie ? - Cécile Pabian-Goyheneche et Philippe Montagnier

Le paysage énergétique sera profondément modifié au cours des prochaines décennies en raison de la nécessaire transition des énergies fossiles vers des énergies bas carbone. Cette évolution implique de nouvelles compétences, décrites dans le présent article, pour les professionnels des filières pétrolières dans un climat d’étroite collaboration entre les différents acteurs.

  • Chaire « Industrie minérale & Territoires » : Innovations en matière de formation des futurs cadres de l’industrie - Jean-Alain Fleurisson, Brice Laurent, Yann Gunzburger, Judith Sausse, Lev Filippov, Juliette Cerceau, Noémie Fayol, François Manne, Marc Vinches et Philippe Kister

Créée à l’initiative de l’ENSG et des écoles des mines de Nancy, Paris et Alès, la Chaire Industrie Minérale & Territoires est une structure de recherche et de formation qui s’adresse aux problématiques techniques et environnementales, mais également aux controverses sociétales auxquelles les acteurs des ressources minérales sont confrontés. Quelques initiatives des écoles impliquées sont décrites.

  • Les Cursus Master en Ingénierie (CMI) à l’université : de nouveaux profils de géoscientifiques - Jean-François Lataste et le Groupe thématique du réseau Figure

Le CMI géosciences est un parcours d’excellence proposé par neuf universités françaises. Ce parcours, labellisé par le réseau national FIGURE, permet aux futurs diplômés d’assurer des fonctions d’ingénieurs spécialistes en géosciences dans des structures privées ou publiques, ayant notamment une mission d’innovation ou de R&D, en particulier sur les problématiques environnementales.

  • La licence en Sciences de la Terre ; les premiers pas d’un géologue - Jean-François Lataste et Laurent Londeix

L’article dresse un panorama des formations de niveau licence en Sciences de la Terre, dispensées par 30 établissements universitaires en France. Cette filière dynamique constitue une première étape dans la construction du projet professionnel du géologue et offre un large éventail d’objectifs de carrière. Le propos est illustré par les témoignages d’anciens étudiants de ce cursus.

 

NOUVELLES PRATIQUES ET INNOVATION ENTREPRENEURIALE

  •  Vulgarisation et médiation scientifique, une nécessité pour établir le contact avec le public Christophe Lansigu et Laura Baillet

Les métiers du patrimoine géologique et de la médiation scientifique constituent le maillon privilégié de la com-munication auprès du public de la géologie comme clé de lecture du Monde. Les champs de compétences sont larges et en constante évolution ; cette dynamique s’inscrit dans l’indispensable explication des enjeux énergétiques, environnementaux et sociétaux actuels.

  •  Lorsque le géologue devient le couteau suisse des énergies renouvelablesEstelle Dourlat

La géothermie fait partie de la panoplie des énergies renouvelables à notre disposition. Son développement sur le territoire national se heurte néanmoins à plusieurs obstacles. La médiation auprès des différentes parties prenantes apparaît être un levier efficace pour sa croissance. L’expérimentation dans la région Hauts-de-France, appuyée sur l’argumentation géologique, est présentée.

  •  GEOSTART by Hélioparc : Incubateur et espace de créativité dédié à l’innovation - Carine de Belmont, Thibaut Heimermann et olivier Farreng

Situé au cœur d’Hélioparc Technopole à Pau, l’incubateur GEOSTART est un espace de créativité dédié à l’innovation dans les géosciences. Il se situe au cœur d’un écosystème unique en France, dans les domaines des géosciences, du génie pétrolier et des énergies du sous-sol. Trois start-up ayant bénéficié d’un accompagnement au sein de GEOSTART témoignent de leur expérience.

  •  Celsius Energy met la géoénergie au service de la Terre - Cindy Demichel

Celsius Energy, créée en 2019, est un exemple d’innovation entrepreneuriale,débouchant sur la création d’une start-up interne au sein du groupe Schlumberger. Son modèle économique repose sur un concept original de géothermie peu profonde, permettant l’exploitation de la chaleur (et du froid) sous les bâtiments avec une forte limitation de l’empreinte au sol des installations.

  •  Les minéraux industriels : enjeux et leviers de la communication environnementaleSandra Rimey

Les minéraux industriels sont essentiels pour notre vie quotidienne, mais leur importance est ignorée. L’exploitation en carrière de ces substances fait de plus en plus souvent l’objet d’oppositions au nom de la préservation de la biodiversité. Elle est pourtant vertueuse vis-à-vis de l’environnement et la mise en place d’une stratégie de communication devient indispensable pour les industries du secteur.

  •  Le génie écologique : une indispensable synergie avec les géosciencesFrançois Leparmentier

Le génie écologique vise à favoriser la résilience des éco-systèmes, dégradés par les activités humaines. Une filière professionnelle s’est développée autour de cette activité et l’écologue doit être au coeur des projets d’infrastructures et d’aménagement. Les synergies avec les acteurs des géosciences doivent naturellement s’imposer et être encouragées lors de la mise en œuvre des projets.

 

GÉOSCIENCES ET TRANSITION ÉCOLOGIQUE : QUELQUES EXEMPLES

  •  La géothermie : une énergie ubiquiste, sous différentes formesDamien Do Couto

La géothermie est une filière mature de la transition énergétique, permettant de fournir de la chaleur, mais également du froid et de l’électricité. Les différents types de géothermie sont décrits et les possibilités de développement de cette énergie sont variées, à partir des très nombreux sites du sous-sol correspondant aux explorations ou exploitations minières et pétrolières anciennes.

  • L’hydrogène naturel, émergence d’une nouvelle filière « sous-sol » - Christophe Rigollet

Des émanations d’hydrogène naturel sont observées à la surface de la Terre en de multiples points, sur les cinq continents. Lorsque les conditions géologiques sont favorables, ce gaz peut s’accumuler et présenter ainsi un intérêt économique pour contribuer à la décarbonation du mix énergétique. Cet article propose un état des lieux de la connaissance de l’hydrogène produit naturellement par la Terre.

  • La place du géologue dans les travaux souterrains, du génie civil aux énergies - Philippe Vaskou

Les nouveaux besoins de stockage pour les hydrocarbures, mais aussi pour des pratiques d’adaptation environnementale favorisent les travaux souterrains en cavernes. Les compétences nécessaires à la bonne réalisation des projets, aux frontières du géologue et du géotechnicien, sont décrites avec un focus sur la nécessité d’une forte interaction entre les différents acteurs des spécialités des géosciences.

  • Le projet PYCASSO : un projet de territoires pour la capture, l’utilisation et le stockage géologique de CO2 dans les champs de gaz déplétés du bassin d’Aquitaine ; une nouvelle perspective pour les métiers des géosciences -&a