Carte Géologique de France

Carte France 1841 Tableau assemblage._110x1061carte 27 bureau5carte 27 salon9
Dimension : 55x53 cm
Livraison en France seulement
Note : Pas noté
Prix
Prix de base avec taxes 40,00 €
Prix ​​de vente40,00 €
Remise
Description du produit

 

Attention, livraison seulement pour la France - Pour l'étranger, nous contacter par email à boutique@geosoc.fr

Cette impression est réalisée sur du Forex (PVC expansé), support rigide léger de 3mm d'épaisseur, permettant une excellente qualité d'impression. Système de fixation non fourni. S'accroche facilement avec des languettes 3M sans abîmer vos murs.

Il s'agit de la reproduction de l'exemplaire de la SGF comprenant parfois la dédicace et la signature de l'auteur.

Les délais de livraison pour ce produit sont de 10 à 15 jours maximum à réception de la confirmation de la commande. Elle vous sera livrée par transporteur : Chronopost, DPD ou DHL.

 ligne expo1

 

Le 20 décembre 1841, la première véritable "Carte géologique de la France" à l'échelle du 1/500 000, était présentée à l'Académie des Sciences. Son but était de "représenter graphiquement, par des couleurs conventionnelles et par quelques autres signes, la distribution et la disposition relative des grandes masses minérales" (Explication de la carte géologique de la France, 1841).

André Brochant de Villiers se vit confier la direction de l'entreprise avec, sous ses ordres, deux jeunes Ingénieurs des Mines, Armand Dufrénoy (1792-1857) et Léonce Elie de Beaumont (1798-1874). Elie de Beaumont a été chargé de visiter la partie orientale de la France (c'est-à-dire la majeure partie du Bassin Parisien et les régions situées à l'Est de la Saône et du Rhône), et Dufrénoy la partie occidentale. 

Le 30 novembre 1835, André Brochant de Villiers était enfin en mesure de présenter à l'Académie des Sciences "une épreuve tirée avant le commencement de la gravure du relief". En effet, lorsqu'en 1830, on commença à envisager concrètement l'impression de la carte, on réalisa qu'aucun fond topographique existant ne convenait parfaitement. A cette fin, la carte hydrographique à l'échelle 1/500 000 put servir de base de départ. Mais il fallut faire graver un nouveau fond topographique débarrassé des informations inutiles portées sur cette carte hydrographique, et complété ensuite par de nombreuses données altimétriques et topographiques. La gravure du relief ne fut finalement achevée qu'en 1840, l'année du décès d'André Brochant de Villiers. 

Ce délai fut mis à profit pour préparer un "Tableau d'assemblage des six feuilles de la carte géologique   de la France", à l'échelle 1/2 000 000 (les six feuilles sont à l'échelle du 1/500 000), qui fut inséré dans le premier volume de l'"Explication de la carte géologique de la France", publié en 1841. Malgré son échelle réduite, qui obligea à sacrifier le dessin du relief, il offre encore "une image fidèle et presque complète de la disposition des masses minérales dont le sol de la France se compose" (Explication de la carte géologique de la France, 1, XXIII, 1841). Il fut décidé de "ne consacrer de couleur particulière qu'à chaque formation" et d'indiquer "les différentes divisions qui existent dans cette formation (...), soit par une double teinte, soit par un système particulier de hachures ou de points" (C.R. Acad Sci., 1841).

Enfin, l'impression fut réalisée en lithographie par l'Imprimerie nationale/

(cette présentation reprend l’article de Jean Gaudant publié dans les Travaux du Comité français d’histoire de la géologie en 1991, intitulé « Les Cent cinquante ans de la première carte géologique de la France, à consulter ici : http://www.annales.org/archives/cofrhigeo/premiere-carte-geologique.html)

Pour en savoir plus :

GAUDANT Jean (1991) Les cent-cinquante ans de la première carte géologique de France. 3e série, t. V, n° 9, p. 79-83

GAUDANT, Jean (2009). André Brochant de Villiers (1772-1840), concepteur de la Carte géologique de la France, dite de Dufrénoy et Élie de Beaumont (1841), p. 67-88. 

http://www.annales.org/archives/cofrhigeo/travaux.html

GOHAU, Gabriel (1998). Léonce Élie de Beaumont (1798-1874). Pour le bicentenaire de sa naissance. 3e série, t. XII, n° 6, p. 71-77

http://www.annales.org/archives/cofrhigeo/elie.html

TOURET, Jacques : Élie de Beaumont (1798-1874), des systèmes de montagnes au réseau pentagonal, p. 127-154

http://www.annales.org/archives/cofrhigeo/elie-touret.html

A consulter aussi à propos de Dufrénoy et d’Élie de Beaumont : 

http://www.annales.org/archives/x/dufrenoy.html

http://www.annales.org/archives/x/elie.html