• Toute l'actualité de la SGF

    Toute l'actualité de la SGF

 

 

p1020674 500px ba900Front de taille - site de la Ferme de l’Orme
DRIEE/Magali Girard

 

sable coquille domaine de grignon 500px 81a72

 

Sable coquillier-site du domaine de Grignon
DRIEE/Magali Girard

 

Depuis des années, les objets et/ou sites biologiques peuvent être protégés par des arrêtés préfectoraux de protection de biotope (APB). Si on voulait protéger un site important du domaine des sciences de la Terre il valait mieux trouver une chauve-souris ou une orchidée à protéger sur le même site… La protection de la nature était alors restreinte au vivant. Comme ce fut annoncé lors du congrès de Toulouse en septembre 2015 puis publié le 28 décembre 2015 (Décret no 2015-1787 du 28 décembre 2015 relatif à la protection des sites d’intérêt géologique, DEVL1201212D) et la circulaire de mise en œuvre en décembre 2016 (DEVL1618949N). Il était désormais possible de protéger des objets et/ou sites pour leur seul intérêt géologique (tectonique, sédimentologique, paléontologique, minéralogique …). Restait à voir les applications.

 

C’est chose faite aujourd’hui, les deux premiers sites protégés par arrêté préfectoral de géotope viennent d’être signés le 26 mai 2018.

Il s’agit de deux sites du Lutétien du département des Yvelines : celui de la Ferme de l’Orme à Beynes, et celui de Grignon, à Thiverval-Grignon. Les deux sont de très riches sites fossilifères. Le premier était menacé par excavations et pillage sauvage. Le deuxième était un moment menacé par l'installation à cet endroit du centre d’entrainement du PSG.   

Puissent ces deux sites être les premiers d’une longue famille. Notre communauté s’est longtemps languie de textes réglementaires efficaces. Les outils sont désormais disponibles, aux géologues d’avoir le courage de les utiliser à bon escient.

Patrick De Wever

Pour en savoir plus : cliquer ici