Pierre-Jean ROUTHIER

Pierre Routhier(Noisy-le-Sec , Seine-Saint-Denis, 15 juillet 1916 - Saint-Dizier, Haute-Marne, 3 novembre 2008)
Professeur de géologie appliquée à la faculté des sciences de Paris (1961-1970)
Directeur de recherches au CNRS (1973-1984)
Prix Gosselet (1959)

Président en 1964

Après être entré à l’École normale supérieure (Ulm) en 1937, Pierre Routhier obtint l’agrégation de sciences naturelles (1941), puis occupa pendant cinq ans un poste d’agrégé préparateur dans cette école. Nommé ensuite assistant à la faculté des sciences de Besançon, il fut détaché pendant trois ans auprès de l’Office de la Recherche scientifique coloniale, comme chef de mission géologique en Nouvelle-Calédonie. En 1949, à la fin de cette mission, on lui proposa un poste d’assistant au laboratoire de géologie appliquée de la faculté des sciences de Paris où il acheva sa thèse intitulée Étude géologique du versant occidental de la Nouvelle-Calédonie (1953).

Il succéda en 1961 à Louis Barrabé à la tête de ce laboratoire. Il a publié plusieurs ouvrages : Les gisements métallifères - Géologie et principes de recherches (1963), Essai critique sur les méthodes de la géologie - De l’objet à la genèse (1969) et Où sont les métaux pour l’avenir ? - Les provinces métalliques - Essai de métallogénie globale (1980), qui fut traduit en anglais.

Pierre Routhier quitta l’université en 1970 pour prendre pendant trois ans la direction de la branche Exploration du BRGM. Il termina sa carrière comme directeur de recherches au CNRS. Après son départ à la retraite, il publia Du fer gaulois à l’acier sans frontières (1996) et Voyage au monde du métal. Inventions et aventures (1999).

J. GAUDANT