Marcel ROUBAULT

Marcel ROUBAULT(Angoulême, 11 mai 1905 - Saint-Aygulf, Var, 18 avril 1974)
Professeur de géologie à la faculté des sciences de Nancy (1938-1971)
Membre non résident de l’Académie des sciences, 1967

Président en 1966

Marcel Roubault naquit à Angoulême (Charente) d'un père professeur de sciences physiques. Après de brillantes études, il entra à vingt ans à l'École normale supérieure. Reçu major à l'agrégation, il obtint un poste d'agrégé préparateur, puis fut promu chef de travaux de géologie appliquée à la faculté des sciences de Paris. Pour sa thèse, consacrée à La Kabylie de Collo. Etude géologique, qu'il soutint à Paris en 1935, il avait principalement eu à étudier un massif de roches métamorphiques et ignées. Il entreprit ensuite, en collaboration avec René Perrin, des recherches sur Les réactions à l'état solide et la géologie (1937), qui culminèrent avec la publication de Le granite et les réactions à l'état solide (1939).

Entre temps, Marcel Roubault fut nommé en 1938 – il n'avait que 33 ans ! – dans la chaire de géologie de la faculté des sciences de Nancy et prit la direction de l'institut de géologie appliquée qu'il transforma bientôt en une Ecole nationale supérieure d'ingénieurs destinée à former des ingénieurs géologues et des prospecteurs. Il y joua un rôle décisif afin de moderniser les méthodes analytiques par l'utilisation de la spectrographie  quantitative, de la radiochronologie isotopique, de l'informatique géologique, etc.

En 1948, Marcel Roubault fut appelé par le haut-commissariat à l'Énergie atomique à diriger les recherches de minerai d'uranium en France et outre-mer. Le succès fut tel que des réserves considérables furent découvertes et que le CEA décida de créer à Nancy un Centre de recherches radiogéologiques. Marcel Roubault rédigea alors la Géologie de l'uranium (1958) qu'il compléta bientôt en dirigeant la publication des trois tomes (en quatre volumes) d'un traité sur Les minerais uranifères français et leurs gisements (1960-1965).

Tout en jouant un rôle déterminant dans les structures de décision chargées d'orienter la recherche géologique française, Marcel Roubault rédigea encore plusieurs ouvrages destinés à un plus vaste public : La genèse des montagnes (1949), Peut-on prévoir les catastrophes naturelles ? (1970) et La dérive des continents (1972).

J. GAUDANT