Lauréate 2012 du Prix de Lamothe : Isabelle ROUGET

Nous allons remonter un peu dans le temps pour remettre le prix de Lamothe 2012 à sa Lauréate, Isabelle Rouget, puisque pour diverses raisons cela n'avait pu être fait l'an dernier.

Isabelle a soutenu sa thèse devant l'université de Bourgogne à Dijon en 2002 avec un mémoire intitulé: « Reconstruction phylogénétique chez les ammonites : confrontation des approches cladistiques et stratigraphiques. Le cas des Dayiceras (Ammonitina, Eoderoceratoidea) ». Elle est actuellement Maître de Conférences en Paléontologie, à l'Université Pierre et Marie Curie, au Centre de recherche sur la paléobiodiversité et les paléoenvironnements. Elle assure diverses responsabilités : membre du jury du concours de l'agrégation SVT, membre du comité scientifique de Geodiversitas. Elle s'est aussi très fortement investie dans la diffusion de la culture scientifique.

Isabelle est paléontologue stratigraphe avec une prédilection pour la paléobiologie et les ammonites. Elle est notamment l'auteur avec un de ses étudiants d'un article remarqué à Science, article dans lequel ils ont montré que l'un des plus grands groupes d'ammonites (Baculites) avait des mâchoires et une radula adaptées pour manger de petites proies présentes dans la colonne d'eau, comme le plancton. Cette découverte a permis de corriger la place qui était attribuée aux ammonites dans la chaîne alimentaire.

Le prix de Lamothe lui est remis pour l'excellence de ses travaux, pour une carrière au service de la recherche et de la formation, et pour sa grande ouverture aux autres.