paypal cb

Vous pouvez actuellement régler vos commandes par carte bleue Visa & Mastercard (Paypal), chèque, virement bancaire, bon administratif ou sur place en espèce au retrait de votre commande. Les commandes sont expédiées sous 48 heures à réception du règlement. Vous pouvez aussi commander en téléchargeant le bon de commande ici : icon Bon de commande SGF

Pour tout problème de commande sur notre boutique, vous pouvez nous joindre le lundi, mardi et jeudi au 01 43 31 77 35 de 09h-13h00 et 14h00-17h00

Pour passer commande si vous n'êtes pas adhérent, il vous suffit de créer un compte client : cliquer ici

En raison des congés d'été, toutes les commandes passées entre le jeudi 27 juillet 2017 et le 20 août 2017 ne sont expédiées qu'à partir du lundi 21 août2017.

Géopatrimoine en France

PDFImprimerE-mail
2015 - n°14 / 179 p.

Prix unitaire TTC
Prix : 15,00 €
Description de l'ouvrage

Télécharger le sommaire :  cliquer ici

Préface

Le géopatrimoine constitue un réel enjeu : alors que l’on parle de plus en plus de « patrimoine naturel », plus ou moins par opposition au « patrimoine culturel », et que l’on va même maintenant célébrer les deux lors des « Journées nationales du Patrimoine », on continue toujours à oublier la géologie.


Et pourtant, tout ce monde minéral et antérieur à l’émergence de la vie pour une partie, dans l’océan premier, a été la clé de la construction des écosystèmes et est toujours en intime interaction avec le monde vivant et la biodiversité. Tout s’est construit sur le minéral et « l’inerte » et de cette subtile géochimie naîtra d’une chimie pré-biotique ce vivant, passé et actuel.


Sur les presque 5 000 espèces minérales aujourd’hui décrites, les 2/3 n’existeraient pas sans la présence de la vie, de cette si développée et ubiquiste bio-minéralisation entre autres. Les gisements de minéraux rares et de roches ou structures exceptionnelles ainsi que les localités intéressantes de paléontologie doivent donc être autant préservés que les sites remarquables ou les espèces vivantes protégées d’aujourd’hui.


Le géopatrimoine entre donc directement dans le patrimoine naturel et le Muséum national d’histoire naturelle s’y est montré particulièrement attentif en mettant en place une action structurelle dédiée, d’autant plus que le géopatrimoine concerne toutes les missions de l’établissement.

PROFESSEUR GILLES BOEUF
Président du Muséum national d’histoire naturelle

 

Avant-propos

La direction de l’eau et de la biodiversité mène, depuis plusieurs dizaines d’années, une politique soutenue d’amélioration de la connaissance du patrimoine naturel.

Une nouvelle étape avait été franchie avec la loi du 27 février 2002 relative à la démocratie de proximité qui modifie l’article L. 411-5 du code de l’environnement et donne corps à l’inventaire national du patrimoine naturel. L’inventaire du patrimoine géologique (INPG) s’inscrit dans le cadre de cette loi. Il a pour objet de recenser le patrimoine géologique, minéralogique et paléontologique.


Cet inventaire du patrimoine géologique est mené sur la base d’une méthode élaborée au niveau national afin d’assurer une réalisation homogène et cohérente sur l’ensemble du territoire. L’inventaire est conduit au niveau régional par les DREAL et les DEAL, appuyées par les conseils scientifiques régionaux du patrimoine naturel et les commissions régionales du patrimoine géologique. L’ensemble des données récoltées alimente le système d’information sur la nature et les paysages piloté par la direction de l’eau et de la biodiversité.


Cet inventaire du patrimoine géologique est précieux car ses composants ne se reproduisent pas. Ce qui est perdu, ce qui est détruit l’est pour toujours. Or les objets géologiques, minéralogiques et paléontologiques sont les descripteurs des paysages, des êtres vivants, des environnements aujourd’hui disparus. Les roches et les
fossiles, mémoire de la Terre, témoignent des origines de la Terre et de l’évolution de la Biodiversité.

Afin de réaliser cet inventaire du patrimoine géologique, dès 2007, le Muséum national d’histoire naturelle, le Bureau de recherches géologiques et minières ainsi que les membres de la Conférence permanente du patrimoine géologique ont activement participé à l’encadrement méthodologique de cet inventaire, qui s’est traduit par la publication du Vade-mecum pour l’inventaire du patrimoine géologique national, accompagné par un logiciel de saisie des données Géotope.


Il est toutefois apparu clairement aux acteurs de la première heure qu’il fallait améliorer la méthodologie ainsi que les outils informatiques pour l’acquisition, le stockage et la diffusion de cet inventaire.

C’est l’objet de cette nouvelle édition du Vade-mecum pour l’inventaire du patrimoine géologique. Elle est accompagnée d’un premier chapitre définissant les concepts de patrimoine sur lesquels repose l’inventaire. Enfin, la troisième partie est consacrée à l’utilisation du nouveau logiciel de l’inventaire du patrimoine géologique.


Avec ce nouveau guide, nous entrons dans une phase qui permettra à cet inventaire du patrimoine géologique une parfaite intégration avec les autres politiques portant sur la connaissance du patrimoine naturel, l’aménagement du territoire et l’éducation.


J’en remercie vivement les auteurs.

LAURENT ROY
Directeur de la direction de l’eau et de la biodiversité
Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie

 

Télécharger le sommaire :  cliquer ici