• Toute l'actualité de la SGF

Retour sur le colloque du 13 mars 2018 : Les géosciences dans la transition énergétique

IMG 03701

 

29186852 1727371680639017 534856237330726912 n

Organisé par la Société Géologique de France et ses partenaires (CVA Groupe, GEODENERGIES, EVOLEN, CLUB CO2, INSTITUT CARNOT/ISIFOR et AVENIA), le colloque « Les géosciences dans la transition énergétique » s’est tenu le 13 mars 2018 dans les locaux de l’Université Pierre et Marie Curie.

L’objectif de l’événement était de montrer que les techniques d’exploration du sous-sol, en particulier les géosciences, doivent jouer un rôle essentiel dans l’émergence et le développement de nouvelles filières industrielles, rendus indispensables en raison de la transition vers les énergies décarbonées et des engagements qui y sont associés.  

Ce colloque s’inscrit dans la volonté de la Société Géologique de France, partagée avec ses partenaires, d’informer la communauté des géosciences sur un enjeu majeur de société et de promouvoir les techniques du sous-sol au service des énergies renouvelables.

Issues d’horizons divers (étudiants, industriels, enseignants et chercheurs), près de 200 personnes ont assisté aux présentations et débats.

Deux conférences introductives, dispensées par Bernard Tardieu (président de la commission « Energie et changement climatique » de l’Académie des Technologies) et Alain Grandjean (économiste, fondateur et associé de Carbone 4), ont permis à l’assistance d’appréhender les éléments de contexte, concernant le sujet de la transition énergétique dans sa complexité, ses multiples interactions et ses paradoxes.

Trois sessions, sous la forme de présentations et de tables rondes, se sont ensuite focalisées sur les thématiques du stockage géologique du CO2, de la géothermie et du stockage géologique des énergies. Les débats ont permis de préciser les perspectives de développement de chacune de ces filières, en fonction du contexte économique et politique.

En conclusion de ce colloque, la SGF et ses partenaires ont affirmé leur volonté d’œuvrer de concert à la promotion des métiers des géosciences dans le contexte de la transition énergétique.

Les faits marquants de ce colloque feront l’objet d’un dossier dans le numéro de Septembre 2018 de Géochronique.